LE BLOG D'ORTEA NEXT

Articles et nouvelles du réseau Ortea Next

Réactances et condensateurs : comment les raccorder correctement ?

L’utilisation croissante de dispositifs électroniques de puissance amplifie le niveau de distorsion harmonique présent dans les systèmes électriques.

Un des effets non désirés est la surchauffe des batteries des condensateurs qui sont nécessaires pour maintenir le facteur de puissance dans la limite des paramètres requis par l’organisme gérant l’énergie, entraînant une réduction importante de la durée de vie moyenne des batteries en question.

La solution idéale est l’intégration des réacteurs de blocage dans les batteries de condensateurs. Le système de remise en phase ainsi conçu continuera non seulement d’assumer la fonction de correction du facteur de puissance, mais empêchera également l’amplification des harmoniques produits par la résonance entre la capacité du condensateur et la distorsion harmonique due aux dispositifs électroniques de puissance.

L’accouplement entre les condensateurs et les réacteurs est une procédure délicate. Ortea Next allie l’expérience dans la conception des systèmes de remise en phase et l’expérience dans la conception de pièces magnétiques. En phase de conception, tous les aspects concernés sont pris en compte :

  • augmentation de la tension sur les bornes des condensateurs résultant de l’effet Ferranti ;
  • surcharge harmonique admissible dans les condensateurs conformément à la norme en vigueur ;
  • puissance réactive effectivement produite.
  • Les paramètres à prendre en compte relativement à un accouplement approprié sont :
  • fréquence de blocage [fD] : l’intensité harmonique la plus pertinente et la plus faible détermine la fréquence de blocage harmonique. Si l’intensité de la 5e harmonique est supérieure à 25 %, une réactance avec fD = 135 Hz sera utilisée ; si elle est inférieure à 25 %, une réactance avec fD = 180 Hz sera utilisée.
  • Inductance nominale [L] : inductance nominale du réacteur mesurée à l’intensité nominale In, exprimée en mH (Milli-Henry).
  • Capacité [C] : capacité du condensateur exprimée en μF (micro Farad).
  • Tension nominale du condensateur [V] : le raccord en série du condensateur et du réacteur entraîne une augmentation de la tension aux bornes du condensateur du fait de l’effet Ferranti qui doit être pris en compte dans le choix du composant adapté.
  • Puissance nominale du condensateur [Q] : la puissance que le condensateur peut générer lorsqu’il est alimenté à la tension nominale.
  • Puissance réelle [Qc] : puissance réelle du condensateur par référence à la tension d’exercice.
  • Intensité RSS [Irms] : racine carrée de la somme des carrés de l’intensité nominale à fréquence industrielle et de toutes les valeurs des intensités aux fréquences spécifiées dans le spectre d’intensité nominale.

Les réactances de blocage harmonique d’Ortea Next sont réalisées avec des tôles de grande qualité et des bobines d’aluminium ou de cuivre. Elles sont entièrement produites auprès de notre siège, séchées et imprégnées sous vide avec une résine écologique à bas contenu en styrène qui garantit une résistance élevée à la tension, de faibles niveaux sonores et une longue durée.

Outre les réactances de blocage, Ortea Next répond aux exigences d’une vaste gamme d’emplois pour usage interne et externe :

  • des réacteurs triphasés et monophasés ;
  • des réacteurs avec noyau en fer ou pneumatique ;
  • des réacteurs d’accord ;
  • des réacteurs de planage ;
  • des réactances de blocage ;
  • des réacteurs limiteurs des courants de démarrage.
Lire plus

Ortea Next, des solutions gagnantes

Ortea Next a résolu le problème des pénalités en facturation résultant d’un facteur de puissance moyen mensuel inférieur à 0,95 (limite minimale prévue par l’organisme de réglementation ARERA) pour une aciérie importante située dans le nord-ouest de l’Italie.

Durant la recherche d’une solution efficace, notre département des Services a effectué des mesures précises de la situation réelle sur place. Après avoir analysé les données ainsi relevées et au bout d’une phase de conception précise et personnalisée, nos ingénieurs ont été en mesure de proposer une solution technique qui s’est révélée gagnante par rapport à celle de nos concurrents.

L’installation est dotée de plusieurs cabines de transformation MT/BT (Moyenne tension/Basse tension), chacune desquelles alimentant différents types de charges. Dans certains cas, les charges ont des cycles de travail lents et supérieurs à la minute : pour ces charges, il était possible de recourir à des cadres de remise en phase équipés des contacts électromécaniques traditionnels. D’autres cabines, par contre, alimentaient des charges avec des cycles de travail rapides et inférieurs à la minute (par exemple, les presses hydrauliques) : le choix s’est donc déplacé vers des appareillages de remise en phase reposant sur des solutions avec dispositifs d’insertion statiques de type SCR en mesure d’insérer la puissance réactive bien plus rapidement (normalement, de 150 ms à 1 s).

La solution optimale aurait été d’installer l’une ou l’autre solution du côté basse tension de chaque cabine, selon le type de charge à alimenter. Malheureusement, le seul espace disponible à côté de la cabine de distribution MT ne suffisait pas pour l’installation de tous les cadres nécessaires à obtenir le résultat recherché.

Le client a également évalué l’installation d’un système de remise en phase en MT présentant deux inconvénients importants :

  • normalement, une batterie de remise en phase en MT est toujours insérée. Dans les moments de basse charge, le facteur de puissance devient capacitif, un cas de figure qui n’est pas autorisé par décision de l’organisme de réglementation sous peine de déconnexion du réseau de distribution ;
  • on aurait pu prévoir l’installation d’une batterie automatique de condenseurs en MT, mais il n’aurait pas été possible d’insérer les condenseurs dans les temps prévus par les charges rapides (inférieurs à la minute). Sans compter par ailleurs le coût très élevé d’une telle solution.

De plus, l’utilisation d’une batterie de condenseurs en MT, que ce soit fixe ou automatique (normalement, réalisée avec 2 ou 3 degrés au maximum) ne permet pas d’assurer la même précision qu’une batterie de condenseurs en BT qui présente normalement un nombre de degrés élevés précisément pour garantir un réglage affiné.

La solution gagnante consistait à installer un système unique de remise en phase en BT avec dispositifs d’insertion statiques SCR pour l’ensemble de l’installation dans l’espace unique disponible en positionnant ledit système sur le côté MT, mais en l’alimentant à basse tension.

Pour cela, un transformateur d’abaissement de tension d’une puissance appropriée apparente a été utilisé pour alimenter les appareils de remise en phase à 400 V et, grâce aux prestations élevées de notre régulateur de puissance réactive RPC8BGA, les signaux de tension et d’intensité nécessaires au calcul du facteur de puissance ont été pris directement sur la ligne en MT.

De cette façon, nous avons obtenu un résultat efficace tant du point de vue technique qu’économique, en réussissant ainsi à offrir une solution sur mesure à un coût moindre.

Lire plus

Ortea Next et Data Center

Depuis toujours chez ORTEA Next, nous sommes attentifs à chaque phase du processus de production. Actuellement, nous sommes en train de finaliser la réalisation du deuxième lot de transformateurs d’isolation qui contribueront à sécuriser un important centre de données en Indonésie appartenant à un colosse du secteur des ventes en ligne.

Il s’agit plus particulièrement de transformateurs d’isolation spéciaux avec des bobines en cuivre et un noyau en tôle à grains orientés de qualité et de rendement supérieurs. Ils sont également dotés de prises intermédiaires, d’un interrupteur automatique et d’une centrale de mesure avec module de communication pour télésurveillance et ils sont équipés d’une armoire avec degré de protection IP31.

La personnalisation de nos solutions et la collaboration étroite avec le client permettent de conjuguer une qualité supérieure du produit et des exigences spécifiques : en effet, la conception de ces transformateurs est liée à celle du système d’alimentation sans interruption auquel ils sont rattachés.

Grâce à l’innovation technique et à une expérience de plusieurs décennies, Ortea Next est en mesure de concevoir et de produire des transformateurs pour systèmes d’alimentation sans interruption de n’importe quels types. De plus, le partenariat avec les principaux producteurs au niveau mondial porte témoignage du haut niveau de fiabilité assuré

Depuis 1969, année de naissance d’Ortea Next, les transformateurs basse tension ont été au centre de l’activité de la société. Les connaissances et les expériences développées au fil des ans, tant du point de vue conceptuel que du point de vue de la production, rendent possible une offre de produits de qualité, optimisés et fiables.

Si on ajoute à cela que l’un des éléments caractéristiques de l’organisation d’Ortea Next est, depuis toujours, son extrême flexibilité, il est possible d’assurer le développement rapide de solutions dédiées basées sur la technique spécifique du Client.

Tout cela grâce à une conception personnalisée et avec la garantie du maintien de hauts niveaux de qualité typiques des produits standards.

Toutes les activités relatives à la conception, à la production et à la commercialisation se déroulent au siège d’Ortea Next en assurant ainsi le contrôle continu et la synergie entre les ressources impliquées.

Ortea Next a également réalisé et fourni des transformateurs d’isolement de grande puissance installés dans tous les continents, dans des applications telles que des centres de données, l’industrie gazière et pétrolifère, les centres de sécurité nationale, les infrastructures.

Lire plus

Mettez fin aux gaspillages d’énergie avec Powersines

Les prix de l’énergie continuent d’augmenter ! Programmer dès à présent des interventions d’amélioration prend une importance de plus en plus stratégique.

Le dispositif d’économie d’énergie POWERSINES d’Ortea Next est idéal pour les points de vente au détail, les bureaux publics et privés, les entreprises de services, etc. et garantit une réduction immédiate de la consommation.

Chez Ortea Next, nous sommes à votre entière disposition afin de vous guider vers le choix qui vous convient : remplissez le formulaire spécial à la fin de l’article et l’un de nos représentants commerciaux vous contactera.

Après l’achat des ressources de Powersines, Ortea Next a complété la procédure de validation technique et la reconfiguration de la technologie acquise selon les standards qualitatifs qui la caractérisent. L’équipement a passé avec succès tous les tests prévus et la production à grande échelle a été lancée.

Powersines ComEC by Ortea Next est un contrôleur universel d’énergie pour applications commerciales qui permet d’économiser jusqu’à 12 % sur la facture d’énergie électrique (le taux d’économie varie en fonction du type de charges dans l’installation).

Powersines ComEC doit être installé en aval de l’interrupteur principal de l’installation.

Il exerce un contrôle dynamique et stabilise la tension produite vers toutes les charges en dégageant des économies immédiates d’énergie.

Il améliore la qualité de l’énergie et réduit les coûts de maintenance.

ComEC ne requiert aucune modification de l’installation électrique et, grâce à ses dimensions réduites, il peut facilement être raccordé aux tableaux électriques d’alimentation. La mise à l’échelle est immédiate et dépend exclusivement de la valeur de la puissance de l’interrupteur principal.

  • Optimisation de la tension produite. La tension fournie par les entreprises d’énergie électrique en général oscille dans une plage de ±10 % et est fonction de la demande d’énergie électrique, de la qualité des infrastructures électriques de distribution ainsi que de la distance entre le site et la centrale de production d’énergie. Les surtensions, en particulier les surcharges, peuvent influencer négativement les appareils électriques, les points d’éclairage et tous les dispositifs électroniques.
  • Économie d’énergie. Les appareils électriques disponibles en commerce sont conçus pour fonctionner dans une gamme de tensions nominales variant de 240 V à moins de 220 V. La tension supérieure à la tension nominale entraîne un manque d’efficacité dans l’utilisation des équipements et des gaspillages d’électricité. ComEC garantit un retour rapide sur investissement en réduisant la tension à 220 V et en diminuant l’énergie réactive consommée.
  • Technologie et Design. Le système de ComEC est développé et réalisé avec une technologie brevetée qui permet de contrôler de façon dynamique la tension fournie aux circuits électriques. Le cœur de la technologie développée est réalisé avec des transformateurs de puissance contrôlés par un microprocesseur. Contrairement aux systèmes avec transformateurs à sorties multiples, ComEC est très fiable et ne compromet pas la qualité de l’alimentation.
  • Amélioration de la qualité de l’énergie. ComEC est un système qui préserve la qualité de l’énergie électrique. Il fournit une forme d’onde sinusoïdale pure à tous les circuits électriques, sans harmoniques et avec un THD proche de zéro. De plus, il atténue et filtre les harmoniques et les distorsions de tension en réduisant ainsi la fréquence des pannes sur les équipements électriques. En réglant la tension à des charges inductives, comme les climatiseurs, les compresseurs et les pompes, il contribue également à réduire la consommation de la puissance réactive (Kvar) et à la sauvegarde de l’environnement et réduit au minimum le risque de sanctions de la parte du fournisseur d’énergie.
  • Haute fiabilité. Contrairement aux systèmes basés sur des éléments à état solide qui requièrent des mesures spéciales de gestion thermique, la conception de ComEC garantit un degré élevé de robustesse et peut tolérer des environnements électriques avec perturbation grâce à des mécanismes intégrés de protection, comme la dérivation interne automatique, la dérivation manuelle et le circuit de protection en sortie.
Lire plus

Formation Ortea Next 2022 : les inscriptions sont ouvertes !

Après la pause forcée due à la pandémie, les formations techniques en "immersion totale" d'Ortea Next reprennent.

Suivant la stratégie "glocal", qui vise une action "globale" mais avec une application "locale", Ortea Next continue à investir dans la formation des techniciens du canal de distribution et des clients, afin d'intervenir efficacement et rapidement sur les machines installées.

Les sessions de formation seront dispensées en anglais, espagnol et français (dates à définir) selon le calendrier suivant :

  • du 13 au 17 juin 2022 : anglais
  • du 26 au 30 septembre 2022 : espagnol.

Les candidatures pour la session anglaise sont maintenant ouvertes !

L'inscription est simple, il suffit de remplir le formulaire à ce lien.

La session de formation est offerte gratuitement avec un maximum de 12 participants et se déroulera au siège d'Ortea Next en Italie. Les candidats seront sélectionnés par Ortea Next à sa seule discrétion.

Ortea Next fournira le déjeuner à la cantine de l'entreprise et les transferts de et vers l'aéroport et l'hôtel. Les participants seront responsables des frais de voyage vers l'Italie et de l'hébergement dans un hôtel (78,00 euros par jour, petit-déjeuner compris) situé à proximité du lieu de formation.

Pendant les cours, toutes les notions nécessaires seront acquises pour :

  • La vérification des paramètres sur site pour le choix de l'équipement approprié.
  • L'installation, le démarrage et la mise en service.
  • Le dépannage.
  • L’entretien et la réparation.

Le programme du cours est divisé en sessions théoriques et pratiques :

  • lors des sessions théoriques, les gammes et les caractéristiques des produits Ortea seront illustrées en mettant l'accent sur les méthodologies de conception, les principes de fonctionnement, les schémas électriques, etc. Ces informations permettront aux participants d'apprendre la "philosophie" de la conception technique afin d'améliorer la propension à identifier le problème et sa résolution ;
  • les séances pratiques impliqueront des interventions manuelles réelles sur les équipements afin d'acquérir la connaissance des procédures d'intervention sur les machines, que ce soit pour la maintenance ou le dépannage.

À la fin de la session de formation, un certificat officiel sera délivré, valable trois ans, qui est nécessaire pour exercer toute activité de service au nom d'Ortea.

Lire plus

Améliorez la qualité de votre énergie électrique avec Sirius Advance

La gamme de stabilisateurs de tension SIRIUS ADVANCE augmente considérablement la qualité de l’énergie électrique d’une installation en ajoutant la correction du facteur de puissance à la fonction de stabilisation de tension.

SIRIUS ADVANCE, le haut de gamme de la série de stabilisateurs de tension d’Ortea Next, offre en plus une interface utilisateur à écran tactile plurilingue de 10 pouces et inclut le « kit de protection totale » comprenant :

  • un interrupteur automatique en admission ;

  • un commutateur de dérivation avec interrupteur automatique verrouillé ;

  • un interrupteur automatique motorisé verrouillé en sortie.

Le SIRIUS ADVANCE de 200 kVA ±30 % que vous voyez dans l’illustration a été envoyé à un établissement bancaire important de la République Démocratique du Congo afin de résoudre les problèmes du client en matière de qualité de l’énergie électrique.

Les stabilisateurs de tension haut de gamme SIRIUS ADVANCE sont disponibles en standard de 60kVA à 4000kVA et avec différentes plages de tension d'entrée : ±15%, ±20%, ±25%, ±30%.

Le contrôle et la stabilisation effectués sur la vraie valeur efficace des trois tensions de phase (true RMS), sont réalisés par un microprocesseur DSP bidirectionnel sous la supervision d’un troisième microprocesseur “bodyguard”, fonctionnant un logiciel numérique développé spécifiquement pour Ortea.

L'autotransformateur variable colonnaire à rouleaux (conception ORTEA - sans contacts glissants, soumis à une forte usure) est solide et très fiable.

L'interface utilisateur se compose d'un écran tactile multilingue de 10" équipé d'un port RS485. L'écran affiche tous les paramètres éléctriques (tension, courant, puissance active, etc.) et également toutes les informations concernant les modes de fonctionnement (marche/arrêt, limites de régulation de tension, augmentation/diminution de la régulation de tension, etc.) et les alarmes (tension minimale et maximale, courant maximum, surchauffe, etc. ).

Un panneau avec le régulateur de puissance réactive RPC8BGA est installé pour gérer la partie correction du facteur de puissance. Conçus pour fournir le facteur de puissance souhaité, tout en minimisant l'usure des batteries de condensateurs, les SIRIUS ADVANCE sont précis et fiables en termes de mesure et de contrôle et faciles à installer.

Lire plus

La formation Ortea Next reprend

En accord avec la vision glocal qui nous distingue, à savoir « penser global et agir local », nous croyons fermement en la valeur ajoutée que la formation continue de nos employés, de notre chaîne de distribution et des techniciens de nos clients apportent aux utilisateurs finaux de nos produits et solutions.

Depuis de nombreuses années, en effet, nous organisons dans nos sièges des cours de formation spéciaux portant sur les interventions de manutention et de réparation de nos appareils, avec un calendrier de 2 à 4 sessions annuelles en langue, d’une durée d’une semaine.

La survenue de la pandémie a mis un frein à cette activité. La bonne nouvelle que nous annonçons aujourd’hui est que la diminution des restrictions imposées par les gouvernements sur les déplacements des personnes nous a permis de tenir la première session de formation adressée à un groupe de techniciens de manutention d’un important aéroport africain dans lequel nos stabilisateurs de tension sont installés.

Sans perdre de vue la situation en regard de la pandémie, nous sommes déjà en train de nous activer pour reprendre au plus tôt notre activité habituelle de formation.

L’agenda de nos sessions est normalement divisé en phases théoriques et pratiques :

  • durant les phases théoriques, les gammes et caractéristiques des produits Ortea sont présentées en mettant l’accent sur les méthodes de conception, sur les principes de fonctionnement, sur les plans électriques, etc. Ces informations permettent aux participants aux cours d’apprendre la « philosophie » technique en matière de conception afin d’améliorer la capacité d’identifier le problème et sa résolution ;
  • les sessions pratiques prévoient de véritables interventions manuelles sur les appareils afin d’acquérir les connaissances relatives aux procédures d’intervention sur les machines tant dans le cadre de la manutention que de la résolution des problèmes.

Nous publierons dès que possible un calendrier des sessions avec un formulaire d’inscription.

Lire plus

Enersolve, l’économie sur mesure

Phase de contrôle technique final pour Enersolve, adapté aux besoins du client, une grosse verrerie dans le nord de l’Italie.

75 % de la production du client dérive de l’utilisation de verre recyclé. Pour arriver à un résultat aussi important, y compris en termes d’économie circulaire et de durabilité écologique, le client emploie un gros four fonctionnant au moyen d’électrodes permettant la fusion du verre par la formation d’un arc électrique. La continuité du service n’est pas seulement une technologie énergivore (consommation globale du processus d’environ 7 gWh/an), elle est aussi essentielle et requiert une alimentation de qualité en mesure de satisfaire certains paramètres bien définis.

C’est pourquoi le client a choisi une solution Enersolve qui permet non seulement de garantir, dans ce cas particulier, une économie d’énergie de 3 à 4 %, mais aussi le respect des paramètres nécessaires au bon fonctionnement de l’installation.

Il s’agit d’un Enersolve ESL-10 de 3 200 kVA équipé de nombreuses options :

  • 3 interrupteurs d’entrée de 2 500 A (pour permettre le raccord de 3 transformateurs de 1 600 kVA) ;
  • dérivation d’exclusion de 5 000 A ;
  • dérivation dénommée « pont de sécurité » ;
  • sélection directe de la tension visée de sortie au moyen d’un multiswitch.

Les mesures du dispositif sont vraiment impressionnantes : 7 000 x 1 000 x 2 300 h mm avec un poids affleurant les 6 tonnes.

La gamme ENERSOLVE est disponible en trois modèles :

  • ESL-5 pour le marché de la redistribution et des PME ;
  • ESL-10 pour les environnements dans lesquels les paramètres relatifs à l’énergie fluctuent dans les limites prescrites par les normes de référence, dans un intervalle de ±10 % ;
  • ESL-20 pour les cas les plus sévères dans lesquels les fluctuations vont au-delà des prescriptions des normes de référence.

La valeur ajoutée des solutions ENERSOLVE est clairement représentée par la plateforme ENERCLOUD indispensable pour l’affichage et l’analyse des paramètres relatifs à l’alimentation et contribuant à assurer les avantages liés à Industria 4.0. Les instruments de bord permettent de lire et enregistrer les valeurs de tous les paramètres électriques de l’installation en élaborant en temps réel les données relatives aux économies d’énergie. La méthode utilisée pour l’élaboration des données relatives aux économies d’énergie repose sur les principes du protocole ESPRO approuvé par ENEA (Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique) après 3 années d’études conjointes.

Le protocole ESPRO permet d’obtenir une mesure dynamique de l’économie : en effet, il ne repose pas sur une mesure avant et après la mise en œuvre de l’intervention, mais il permet une mesure continue de l’économie.

Lire plus

Visitez le stand Ortea au salon Middle East Energy 2022 à Dubai

Middle East Energy aura lieu à Dubaï du 7 au 9 mars : le principal salon mondial du secteur de l'énergie, dont Ortea est un exposant satisfait depuis de nombreuses années, est de retour !

Après une longue période où nous ne pouvions le faire que virtuellement, nous nous réjouissons de vous rencontrer en personne sur notre stand H3-C11.

Pour organiser une réunion, veuillez envoyer un e-mail à ahmed.lazzem@ortea.com ou petio.dimitrov@ortea.com.

Anciennement connu sous le nom de Middle East Electricity, le nouveau Middle East Energy, qui se tiendra au Dubaï World Trade Centre, est l'un des principaux salons mondiaux de l'énergie. Il réunit les principaux acteurs de ce marché : des grands fournisseurs d'énergie aux décideurs de sociétés opérant dans divers secteurs liés aux services publics, en passant par les jeunes entreprises innovantes.

L'événement se veut une plateforme industrielle axée sur l'innovation technologique et la promotion de la culture de la transition énergétique.

Lire plus

Comment mesurer la qualité énergétique ?

Les installations industrielles d’aujourd’hui sont évaluées en fonction des paramètres d'optimisation de la continuité de production obtenue avant tout en poussant au maximum l’automatisation des processus. Nous assistons donc à l’introduction toujours plus massive de dispositifs électroniques et informatiques très sensibles à la qualité énergétique sur les lignes de production.

Pour garantir le haut degré de performance requis en production, les installations industrielles doivent être alimentées avec une électricité de qualité excellente tant en termes de continuité qu’en regard des qualités intrinsèques de l’énergie fournie. Les principales causes d’arrêt non programmé, de défaut de fonctionnement ou de graves dommages aux appareillages et aux infrastructures électriques sur une installation sont, de fait, dues à une mauvaise qualité de l’énergie électrique.

Selon des études statistiques, environ 80 % des problèmes liés à une mauvaise qualité énergétique surviennent à l’intérieur de l’installation de l’utilisateur final (en aval). Ces problèmes résultent normalement de charges non linéaires (onduleurs, machines à souder/pointeuses, dispositifs d’actionnement, robots, appareils électroniques en tous genre) qui produisent des harmoniques sur le réseau, ou de charges de grande puissance (gros moteurs, par exemple) en mesure de produire des perturbations.

Les 20 % restants des problèmes ont leur origine sur le réseau (en amont) c’est-à-dire au niveau du fournisseur d’énergie. Les systèmes de transmission et de distribution plus avancés ne sont pas en mesure de garantir une continuité absolue et une parfaite qualité de la fourniture d’énergie. En ce sens, la complexité actuelle du monde de la production d’énergie (nous pensons notamment à la diffusion croissante des énergies renouvelables, comme l’énergie solaire ou éolienne) a très certainement eu, et continuera d’avoir, un impact non négligeable sur la qualité de l’énergie fournie.

Mesurer la qualité énergétique d’une installation électrique est rarement une opération simple. Il faut avant tout établir si les problèmes éventuels surviennent « en amont » ou « en aval », puis comprendre où, quand et comment ils se présentent.

Pour recueillir des informations et des données électriques sur lesquels raisonner, une ou plusieurs mesures sont nécessaires ou, mieux encore, de véritables campagnes de mesures doivent être conduites. Pour mener à bien ces campagnes, il faut avoir de vastes compétences : il est difficile qu’une seule et même personne maîtrise tous les aspects d’une installation en particulier. Il faut alors impliquer plusieurs personnes : un expert en mesures électriques (et, souvent, un expert en installations), un expert en solutions (un spécialiste en qualité énergétique) et le personnel d’exploitation de l’entreprise, ce dernier ayant connaissance des informations correctes (même si, généralement, l’effet produit est mieux connu que la cause qui le produit).

La campagne de mesure est fondamentale pour résoudre le problème de qualité énergétique (QE) : il s’agit du premier pas dans le processus d’enquête et, si la mauvaise direction est prise à ce moment, un échec s’ensuivra.

Au cours de cette phase, il est important d’établir un dialogue exhaustif et approfondi avec ceux qui connaissent bien le processus et les problèmes survenus afin d’établir ce qu’il se passe, dans quelles situations l’installation rencontre ce problème, quand (heures/jours/saisons) et si les problèmes sont apparus avant ou après d’éventuelles modifications apportées à l’installation. Dans le cas où les problèmes impliquent un dispositif en particulier, il serait également utile de discuter avec le fabricant pour comprendre la logique de certaines anomalies.

Cette phase inclut également le contrôle des documents, l’étude du plan électrique et la vérification de sa mise à jour, car il s'agit d'un document fondamental pour identifier les dispositifs fonctionnant mal et sensibles et, par là, les dispositifs affectés par d'éventuels dysfonctionnements. La consultation des factures pour une année civile complète est également importante, en particulier pour des installations dont le fonctionnement n’est pas continu. De plus, si un système informatique de supervision avec enregistrement des données est prévu, il convient de le consulter en vérifiant que les instruments de mesure sur le terrain fournissent des données exactes.

Avant d’effectuer les mesures, il est conseillé de procéder à un état des lieux pour examiner l’installation. Des informations importantes peuvent être recueillies en utilisant nos sens, par exemple : la vue (état des machines, présence claire de courts-circuits, surcharges, surchauffe, contamination par des poussières, notamment des poussières conductrices, etc.) ; l’ouïe (bourdonnements dans la cabine et leur évolution en fonction des charges actives) ; et « sur la peau » (température dans la cabine, humidité).

À ce point, le cadre de la situation devrait être clair et il s’agit de se poser les questions suivantes :

  • Où ?
  • Quand ?
  • Pendant combien de temps ?
  • Quelles mesures prendre et avec quels instruments ?

Le choix est crucial et stratégique car les mesures doivent fournir des données utiles afin de résoudre le problème. Il ne convient pas de prendre des mesures hors de propos au risque de compliquer le problème avec une quantité de données inutilement encombrantes à analyser et gérer.

Où : établir en quels points de l’installation prendre les mesures : aux bornes des charges perturbées, aux bornes des charges perturbantes, juste en aval du transformateur MT/BT, etc. Dans les installations avec une topologie complexe, le choix du point de mesure est crucial, une erreur à ce niveau signifie que toutes les mesures effectuées précédemment doivent être "jetées" et qu'il faut reprendre à zéro.

Quand : à pleine charge (ou pendant le démarrage des charges principales), si l’on veut mesurer la distorsion harmonique maximale du courant et de la tension et/ou la tension minimale. À charge minimale (par exemple, le soir), si l’on veut évaluer les variations de tension au-delà de la valeur nominale. En cas de problèmes survenant durant certaines tâches particulières ou dans certains états, les mesures doivent être exécutées en reproduisant ces conditions.

Pendant combien de temps : les mesures visant à établir les valeurs max de THDI et THDV peuvent prendre moins d’une heure si l’installation est à charge maximale. Les mesures visant au profilage de la tension ou des puissances, par contre, doivent être exécutées sur une semaine complète au moins (CEI EN 50160). Les études de type statistique (par exemple, le compte des creux de tension et les caractéristiques relatives de durée et de profondeur) requièrent une mesure continue d’au moins quelques mois.

Quelles mesures prendre et avec quels instruments : cela dépend de nombreux facteurs et il n’est pas possible de généraliser. Il s'agit d'une évaluation au cas par cas : la valeur ajoutée découle de la capacité des experts en mesures électriques.

Ortea offre des services de mesure de la qualité énergétique tant au niveau industriel qu’au niveau du tertiaire, afin d’établir les problèmes de distorsion de tension/courant et les variations de tension lente/rapide, puis d’établir des solutions de mise en phase, de filtrage et de stabilisation et de présenter une offre technique et commerciale correspondante.

Lire plus

Conception en 3D : fonctionnelle à la production

Une entreprise organisée de façon moderne qui se veut au pas avec son temps et avec les exigences d’un marché global toujours plus concurrentiel doit constamment s’aligner avec les nouvelles technologies et rester à jour.

Ortea SpA est constamment à la recherche de technologies et de méthodes avancées pour développer au mieux ses solutions de Power Quality tout en tenant sous contrôle les coûts de conception, de développement et de production afin de se présenter sur le marché avec la même qualité habituelle, mais à des prix compétitifs.

C’est pourquoi, depuis une dizaine d’années, nos ingénieurs et concepteurs utilisent un logiciel de conception 3D.

Une fois la machine conçue du point de vue des prestations électriques, il devient nécessaire de traduire les calculs et les schémas électriques en une application matérielle. Avec l’aide des logiciels 3D, il est possible de concevoir les appareils jusque dans les moindres détails, avec d’énormes avantages qui se répercuteront sur toute la filière de production. Tout cela devient encore plus important si l’on tient compte du fait que l’un des atouts d'Ortea SpA est sa capacité de modifier les projets de ses appareils standards en les adaptant aux exigences spécifiques du client et de produire des machines de grande puissance avec de très nombreux éléments.

À ce point, pour permettre aux ateliers de monter l’appareil, le concepteur imprime une série de vues du projet, mais en aucun cas exhaustive. C’est pourquoi, chez Ortea, divers terminaux pouvant être consultés par le personnel préposé au montage ont été prédisposés en production. Cette solution permet aux ouvriers, en cas de doutes, de visualiser la machine dans toutes ses parties et sous tous les angles, avec l’avantage d’éviter les erreurs de montage et les pertes de temps tant pour les concepteurs que pour les monteurs.

Grâce à la synergie entre tous ses départements, Ortea SpA est en évolution constante pour fournir des solutions de qualité qui garantissent la tranquillité de ses clients.

Lire plus

Hausse des coûts énergétiques : la tempête ne s'arrête pas

L'année 2021 a été caractérisée par des prix de l'énergie extraordinairement élevés (comme vous pouvez le constater sur les données publiées par Iea - International Energy Agency) et de nombreuses études montrent que cette tendance se confirmera également pour 2022.

Les causes sont les mêmes : la hausse des prix des matières premières et les coûts des émissions de CO2 payés par les entreprises énergétiques et les entreprises énergivores, un cercle vicieux qui ne montre pour l’instant aucun signe d'inversion de tendance, malgré les interventions des différents Gouvernements pour contrôler les prix.

Dans ce contexte, il devient encore plus important et stratégique de planifier rapidement des investissements pour réduire la consommation et les coûts de fonctionnement de votre système électrique.

Nos solutions de qualité de l'énergie, en particulier les systèmes de correction du facteur de puissance de la marque Icar et les optimiseurs d'énergie intelligents Enersolve, garantissent des économies immédiates.

Ortea est votre partenaire pour vous aider à faire le bon choix (www.next.ortea.com).

Lire plus

Test d’acceptation en usine (FAT) en ligne

Ortea Spa s’est dotée d’un système de qualité certifié d’entreprise qui prévoit, entre autres, que tous les appareils produits soient soumis à des contrôles techniques approfondis.

Dans certains cas, surtout pour les solutions de grosse taille, le client requiert d’effectuer les tests avec la présence de l’un de ses techniciens en charge : cette procédure est universellement connue sous le nom de FAT (Factory Acceptance Test).

Ortea Spa exporte ses solutions dans le monde entier et, en cette période de pandémie durant laquelle voyager peut être un problème, il est devenu nécessaire de trouver une solution pour effectuer les contrôles techniques susmentionnés. Grâce aux technologies modernes, les FAT peuvent être exécutés en ligne, avec l’aide de caméras et de simples logiciels de téléconférence.

Dans ce cas, la machine sur laquelle effectuer le contrôle technique était un stabilisateur de tension destiné à un client final se trouvant dans l’un des pays de l’Afrique subsaharienne. Nous devons consacrer quelques lignes à cette solution extra-large : il s’agit d’un stabilisateur de tension numérique, modèle Sirius de 2 000 kVA avec réglage en sortie ±35 % comprenant également le kit de protection totale, qui pèse 11 100 kg et mesure 7 000x1 600x2 000 mm. Ce dispositif est réalisé en deux parties divisibles afin de faciliter l’expédition et le placement dans le local de destination.

Grâce à la liaison en vidéoconférence et à une caméra portable, le client a pu suivre pas à pas tous les tests prévus (d’une durée d’environ 5 heures) et, à la fin, il a pu signer son acceptation directement à travers le partage de la documentation produite.

Lire plus

Enlit 2021 : bilan positif

Enlit Europe, la nouvelle marque qui unit la European Utility Week et Powergen Europe, est une foire qui se présente comme un guide à la transition énergétique. Cette évolution est modelée par des acteurs affirmés, des innovateurs externes, des start-up innovantes et même l’utilisateur final lui-même. Enlit Europe se pose comme objectif de réunir toutes ces communautés pour saisir les opportunités actuelles, mettre en évidence les opportunités à venir et inspirer la prochaine génération.

Ortea Spa ne pouvait pas manquer cet événement et, après trois jours de participation à Enlit 2021, il est temps de tirer le bilan.

Les entreprises qui ont participé jouissent sans aucun doute d’une excellente renommée et sont pour la plupart proches de la réalité d’Ortea sous divers aspects, notamment :

  • le caractère international
  • la transition énergétique
  • le portefeuille de clients
  • les problèmes techniques indirects

Notre équipe commerciale relève d’excellentes idées d’applications possibles de nos solutions de Power Quality dans de nouveaux segments de marché ainsi que de nombreux contacts avec des clients potentiels et des fournisseurs potentiels de technologies innovantes.

Malgré une participation « sur la pointe des pieds », le bilan de ces trois jours de foire est positif.

Un chapitre à part concerne le sentiment positif relevé par toute l’équipe commerciale d'Ortea Spa, un sentiment que, après près de deux ans de pandémie, seule la participation à une foire « en présentiel » peut susciter.

Lire plus

Culture d'entreprise : nous y croyons

La culture d'une entreprise est l'ensemble des valeurs qui caractérisent son identité : de la mission à la vision de l'entreprise, à la gestion de l'équipe et à tous les aspects qui définissent notre approche à l'intérieur et à l'extérieur de l'organisation.

Sur la base de ces considérations, nous pouvons affirmer que :

  • Notre vision d'entreprise c’est l'ensemble des objectifs à long terme définis par la direction générale.
  • Par mission, nous entendons l’objectif de l’entreprise, la raison de son existence.
  • La gestion d'équipe comprend toutes les pratiques de coordination et d'écoute des salariés, de leurs besoins et de la protection du lieu de travail.

La culture d'entreprise est importante tant pour le personnel que pour la direction. Les salariés sont plus susceptibles d'apprécier leur temps de travail lorsqu'ils s'adaptent à la culture de l'entreprise. Ceci est également important pour les employeurs, car les employés qui s'y adaptent seront non seulement plus heureux, mais aussi plus productifs. Lorsqu'un salarié est en phase avec la culture de l'entreprise, il fait le choix de rester plus longtemps. Il en résulte un avantage considérable en termes de productivité et de fidélisation pour les entrepreneurs, qui peuvent compter sur une équipe motivée et désireuse d'apporter de la valeur à l'organisation.

C'est dans cette optique qu'Ortea a lancé le projet de groupe de travail. Il s'agit des groupes de travail non homogènes et formés au sein de l'organisation, avec pour mission de proposer des initiatives d'amélioration portant sur deux axes majeures :

  1. Démarche qualité : mission, vision et valeurs de l'entreprise. L'objectif de ce thème est d'en tirer un "payoff" qui servira de manifeste de marque.
  2. Thème mesurable : quels sont les potentiels de performance que l’entreprise n’a pas encore exprimé ? Comment les développer ? L'objectif de ce thème vise l'optimisation du processus de production, le perfectionnement du processus organisationnel et l'amélioration des machines ainsi que des activités de production.

Le projet est divisé en trois phases :

  • Phase 1 : Mise en œuvre et définition du rôle des membres du groupe de travail, collecte/traitement et présentation des propositions.
  • Phase 2 : Développement du projet/de la proposition.
  • Phase 3 : Présentation finale.

Actuellement, nous avons terminé la Phase 1. Bientôt le projet gagnant sera voté : chaque groupe donnera sa préférence à l'un des travaux des autres groupes et le projet qui obtiendra le plus de préférences passera à la Phase 2. Nous verrons les résultats !

Un remerciement spécial au Cabinet de conseil en droit du travail Paola Cazzaniga pour sa précieuse et active collaboration dans la mise en œuvre et la coordination de ce projet, en particulier à Mme Paola Cazzaniga et à M. Luca Riboldi.

Lire plus

Ortea SpA : juste merci !

Les chiffres du mois d'octobre pour Ortea SpA sont en ligne avec l'excellent trimestre clôturé. Les principaux indicateurs clés de performance, tels que le chiffre d'affaires, les commandes, la position financière nette et l'EBITDA sont tous positifs et montrent une performance meilleure par rapport aux années précédentes.

Nous prévoyons de clôturer l'année 2021 avec cette tendance positive et l'année 2022 avec des résultats encore plus prometteurs grâce à la reprise économique mondiale et à la croissance du marché Power Quality.

L'entreprise a fait face à la pandémie sans répercussions particulières. Elle dispose d'un marché et d'une capacité productive et professionnelle de haut niveau, pouvant résister à des événements extraordinaires de grande ampleur.

Des projets de partenariat à l'échelle internationale sont en cours pour renforcer l'offre technologique et commerciale, assurant à nos clients une gamme de solutions innovantes et sur mesure.

Cela nous permet d'envisager un avenir profitable pour les parties prenantes d'Ortea et les familles des salariés.

Nous tenons à remercier :

  • Tous nos partenaires commerciaux et financiers qui ont une confiance sans faille dans notre entreprise et dans notre secteur.
  • Tous les salariés d'Ortea qui nous permettent d'atteindre le succès au quotidien grâce à leur professionnalisme, leur engagement constant et leur sentiment d'appartenance à l'entreprise.

Massimiliano Scarpellini - Ortea SpA CEO

Lire plus

Le calendrier de bureau Ortea 2022 : Think Green

Ortea offre à ses partenaires le calendrier de bureau 2022 consacré au développement durable et, par extension, à la durabilité environnementale.

Ortea Spa est engagée dans la protection de l’environnement : les solutions de Power Quality contribuent à réduire la consommation d'énergie et son système de qualité d'entreprise a obtenu la certification ISO 14001. Ce système de gestion permet de contrôler les impacts environnementaux des activités et cherche régulièrement à les améliorer de manière cohérente, efficace et surtout durable. Nous avons également en projet la planification d'interventions structurelles, y compris l'adoption d'un système de coproduction d'énergie avec l'utilisation de panneaux photovoltaïques et l'adoption de voitures "tout électrique" pour la flotte de l'entreprise.

Sans oublier l’implication constante de notre équipe d'ingénieurs dans le développement de nouvelles technologies pouvant contribuer activement à l'efficacité énergétique et donc à la réduction des émissions de CO2 dans l'atmosphère.

Le calendrier se veut un petit outil pour contribuer à la réflexion, avec comme thème central les 17 Objectifs de Développement Durable définis par l'ONU dans l'Agenda 2030 :

1. Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes\ Aujourd'hui, de nombreuses personnes vivent encore avec moins de 1,25 dollar par jour ; un phénomène injuste pour la dignité de chaque être humain et auquel il est possible de mettre fin grâce à la coopération entre les pays et à la mise en œuvre de systèmes et de mesures sociales visant à protéger chacun.

2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable\ Chacun a droit à une alimentation suffisante pour toute l'année : un concept fondamental mais encore négligé. Toutefois, il est possible d'y parvenir, par exemple, grâce à des systèmes d'agriculture et de production alimentaire durables et en préservant l'écosystème et la diversité des semences et des plantes.

3. Assurer la bonne santé et le bien-être de tous à tout âge\ La réduction du taux mondial de mortalité maternelle et la prévention des décès de nouveau-nés et d'enfants de moins de 5 ans dus à des causes évitables constituent une préoccupation majeure. Comment faire ? En assurant, par exemple, des soins de santé pour tous et en soutenant la recherche et le développement de vaccins et de médicaments pour les maladies transmissibles et non transmissibles.

4. Assurer l’accès de chacun à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de sa vie\ L'éducation peut en effet assurer un meilleur avenir aux jeunes. Un pas en avant consiste à faire en sorte que les femmes et les hommes sachent tous lire et écrire, en éliminant les inégalités entre les sexes et en favorisant l'égalité d'accès à tous les niveaux d'enseignement avec des enseignants qualifiés.

5. Parvenir à l'égalité des sexes et améliorer les conditions de vie des femmes\ Mettre fin, dans le monde entier, à la discrimination à l'égard des femmes : l'éradication de toutes les formes de violence à l'égard des femmes dans la sphère privée et publique, ainsi que de leur exploitation sexuelle, est fondamentale.

6. Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau\ L'eau est source de vie et doit être accessible à tous. D’ici à 2030, assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats, en accordant une attention particulière aux personnes en situation vulnérable.

7. Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables et durables, à un coût abordable\ Aujourd'hui, les services énergétiques sont indispensables au quotidien de chacun d'entre nous, il est donc important de les rendre accessibles à tous.

8. Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous\ Le travail nous donne la possibilité de vivre dans la dignité : soutenir la croissance économique et atteindre des niveaux élevés de productivité peut nous aider à survivre.

9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation\ Les infrastructures et l'industrie favorisent le développement économique et le bien-être humain, en devenant durables et fiables grâce au développement technologique et à la recherche.

10. Réduire les inégalités dans le pays et d’un pays à l’autre\ Chaque pays devrait bénéficier de l'égalité des chances et des droits au niveau économique et à l'échelle mondiale : pour cela, il est nécessaire d'atteindre et de maintenir une croissance du revenu moyen national. D'ici à 2030, des nouvelles politiques fiscales, salariales et de protection doivent assurer progressivement une plus grande égalité au sein des pays.

11. Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables\ Notre environnement peut avoir un impact considérable sur nos habitudes et nos modes de vie. D’ici à 2030, il est nécessaire d’améliorer nos espaces de vie de manière durable.

12. Établir des modes de consommation et de production durables\ Notre planète doit être respectée et sauvegardée : d'ici à 2030, réduire les déchets et les produits chimiques déversés, notamment par les grandes entreprises multinationales, en adoptant des politiques durables fondées sur le recyclage des produits.

13. Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions\ Le changement climatique est une réalité qui se manifeste aujourd'hui, sous nos yeux : une situation que l'on ne peut plus ignorer. D'ici à 2030 il est indispensable d’élaborer des politiques et des stratégies mondiales durables visant à réduire les risques environnementaux et les catastrophes naturelles.

14. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable\ La conservation et l'utilisation durable des océans, des mers et de toutes les ressources qu'ils contiennent sont importantes pour notre vie : la réduction de la pollution marine, ainsi que la gestion durable des écosystèmes et la protection de l'environnement sous-marin sont des objectifs prioritaires pour préserver notre santé.

15. Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre le désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité\ La préservation de notre planète est une tâche qui nous incombe à tous, c'est pourquoi une action conjointe visant à protéger, restaurer et promouvoir l'utilisation durable de l'écosystème terrestre doit être menée d'ici à 2030.

16. Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tousUn avenir meilleur pour chacun d'entre nous est possible, mais seulement si la violence et la mortalité sont réduites de manière drastique : une vision qui semble lointaine aujourd'hui, mais néanmoins réalisable d'ici à 2030, en instaurant des sociétés pacifiques, l'accès à la justice pour tous et des institutions responsables.

17. Renforcer les moyens de mettre en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable\ La mise en œuvre de l'Agenda requiert une forte implication de toutes les composantes de la société, des entreprises au secteur public, de la société civile aux institutions philanthropiques, des universités et centres de recherche aux acteurs de l'information et de la culture.

Tous les pays sont appelés à s’engager dans l'effort de mettre le monde sur une voie durable, sans plus distinguer entre pays développés, émergents et en développement : cela signifie que chaque pays doit définir sa propre stratégie de développement durable pour atteindre les objectifs de l'Agenda 2030, en présentant des rapports réguliers dans le cadre d'un processus coordonné par l'ONU.

Télécharger la version numérique

Lire plus

Avantages de la correction du facteur de puissance intégrée dans le stabilisateur de tension

L'expérience d'années de développement appliqué, acquise tant dans le domaine des stabilisateurs de tension que dans la correction du facteur de puissance, a permis aux ingénieurs d'Ortea de proposer (en option pour Orion Plus et Sirius, en standard pour Sirius Advance) les condensateurs de rephasage intégrés dans la cabine du stabilisateur de tension.

Grâce à l'expertise de conception et de fabrication de ces deux types d'équipements, cette solution est entièrement conçue et fabriquée par Ortea, avec un dimensionnement optimisé pour assurer une performance maximale.

De 80kVA à 320kVA, le régulateur du facteur de puissance est réalisé avec des condensateurs monophasés en polypropylène métallisé à haute densité, tandis qu'à partir de 400kVA, on utilise des condensateurs du même type mais triphasés, qui garantissent une plus grande robustesse.

Le résultat est une charge alimentée stabilisée et un facteur de puissance élevé de la charge elle-même, avec l'avantage d’une puissance active maximale disponible. De plus, pour les stabilisateurs de puissance à partir de 1000kVA, la solution comprend l'installation d'un réacteur de surtension qui protège les condensateurs contre les harmoniques générées par des charges non linéaires, améliorant ainsi la qualité de l'énergie du système.

Cette solution permet de profiter de tous les avantages de la correction du facteur de puissance et de la stabilisation de la tension sans avoir à gérer deux bons de commande distincts et sans avoir à coordonner une double installation, peut-être à deux moments différents, ce qui conduit à des économies importantes.

Lire plus

D’autres Oxygen jaunes...

2 des 4 compensateurs de creux de tension Oxygen, destinés à un important aéroport international européen, sont en phase de test finaux. Les armoires sur demande et spécifications du client, ont une livrée jaune particulière, une couleur qui ne passe pas inaperçue.

Ce même client avait acheté en 2019 trois Oxygen. Très satisfait des résultats obtenus et engagé dans un projet d'extension des portes, il en a commandé quatre autres.

La fourniture comprend 2 Oxygen de 500kVA et 2 Oxygen de 320kVA, tous deux avec régulation de la tension d'entrée de ±10% et protection contre les creux de tension jusqu'à -40%, avec indice de protection IP54 à l'intérieur.

Les unités Oxygen alimenteront et protégeront l'électronique des lignes souterraines de convoyeurs à bande qui trient et transportent les bagages directement vers les portes. Ces nouvelles lignes ont été pensées et conçues pour accélérer le traitement des bagages et donc le service offert aux voyageurs, et comme elles sont actionnées par des équipements électroniques sophistiqués, très sensibles à la qualité de l'énergie, il était nécessaire d'installer des dispositifs de protection sophistiqués. Parmi les différentes options sur le marché, le choix s'est porté sur Oxygen.

Plus les équipements sont modernes et nécessitent de l'électronique, plus les problèmes causés par les creux de tension sont graves. Avec le nombre croissant d'installations de production d'énergie renouvelable, les creux de tension, les fluctuations et les écarts de fréquence augmentent.

Oxygen est capable de résoudre des creux de tension pouvant durer jusqu'à une minute grâce au dimensionnement approprié des composants de puissance et à une vitesse de réponse élevée (<3 millisecondes). L'énergie nécessaire est prélevée directement sur le réseau.

Les modèles actuels sont capables de couvrir les creux de tension jusqu'à 50% de la valeur nominale (-50%).

La compensation de tension sur l'enroulement primaire du transformateur buck/boost est effectuée par des commutateurs statiques IGBT contrôlés par un microcontrôleur. Le système à microcontrôleurs contrôle la tension de sortie et détermine l'ouverture ou la fermeture des IGBT pour une meilleure régulation.

L'utilisation de la technologie de double conversion garantit l'isolation des perturbations et des distorsions du réseau et, avec l’aide de condensateurs électrolytiques, permet de construire des machines pour des charges élevées.

La gamme Oxygen de compensateurs de creux de tension :

  • Oxygen 10-40 avec compensation de la tension d'entrée : ±10% en continu et -40% pendant 1 minute de 200kVA à 2500kVA
  • Oxygen 15-50 avec compensation de la tension d'entrée : ±15% en continu et -50% pendant 1 minute de 200kVA à 1600kVA
  • OxygenK 10-40 avec compensation de la tension d'entrée : ±10% en continu et -40% pendant 1 minute de 200kVA à 2500kVA
  • OxygenK 15-50 avec compensation de la tension d'entrée : ±15% en continu et -50% pendant 1 minute de 200kVA à 1600kVA

Par rapport au modèle standard, le modèle K est équipé d'un disjoncteur automatique d'entrée, d'un disjoncteur automatique de sortie et d'une ligne de dérivation manuelle avec disjoncteur verrouillé.

Vous souhaitez en savoir plus sur Oxygen ? Téléchargez le catalogue.

Lire plus

À propos de Réactances de blocage

Lire plus

Sur mesure : 2 stabilisateurs de tension très spéciaux

Conçus pour un projet prestigieux d'un grand hôtel au Qatar, deux stabilisateurs de tension Sirius très spéciaux sont en cours d’acheminement.

Fabriqués hors catalogue selon les spécifications du client, les deux stabilisateurs de tension Sirius, haut de gamme, ont une puissance de 1600kVA et une régulation extrême de la tension d'entrée : ±40%.

Ces spécifications ont impliqué la construction de pièces magnétiques de très grande taille, le poids total de la machine étant de 11 700 kg.

La gamme Sirius, le stabilisateur de tension le plus performant et complet de notre production, obtient un succès remarquable sur le marché..

Sirius est disponible pour les puissances de 60 à 6000 kVA, avec réglage de ±10%, ±15%, ±20%, ±25%, ±30%, +15/-35% et +15/-45%. La logique de contrôle est gérée par deux microprocesseurs DSP (un qui assure le contrôle et l’autre qui gère les mesures) qui assurent la stabilisation de la tension de sortie en réglant sa véritable valeur efficace (true-RMS). L’intégralité du système est supervisée par un troisième microprocesseur (bodyguard) qui vérifie le bon fonctionnement des autres microprocesseurs.

Outre les dimensions généreuses et les protections supplémentaires qui en font un appareil très fiable et durable, une caractéristique importante est sans aucun doute l’interface utilisateur.

Constituée d’un affichage tactile de 10 po. plurilingue (avec port RS485), elle est en mesure de fournir des informations sur l’état des lignes en amont et en aval du stabilisateur de tension (tension, intensité, facteur de puissance, puissance active, puissance apparente, puissance réactive, etc.), l’état opérationnel du stabilisateur (affiche toutes les informations relatives à chaque mode d’opération : allumé / éteint, limite de réglage atteinte, augmentation / diminution du réglage, etc.) et les alarmes éventuelles (tension minimale et tension maximale, intensité maximale, surtempérature, etc.).

Si raccordé au réseau via Ethernet avec un câble RJ45, l’affichage est reproductible sur PC à distance, en utilisant un logiciel VNC. Il est par ailleurs possible d’entrer en interface avec le stabilisateur en utilisant le protocole Modbus TCP/IP (protocole standard dans la communication entre dispositifs électroniques industriels). Le système est par ailleurs doté de deux ports USB pour télécharger les données mémorisées et charger la mise à jour des logiciels de la carte de contrôle.

Les fonctionnalités d’interface se sont étendues avec Ortea Cloud, la nouvelle plateforme d’Ortea pour la surveillance à distance du stabilisateur de tension.

Pour plus d’informations sur Ortea Cloud

Lire plus

OrteaMonitoredRollers : +Surveillance = +Fiabilité

Qualité et fiabilité : ce sont depuis toujours les deux mots clés d’Ortea SpA. Les ingénieurs du département Recherche et Développement sont constamment à la recherche de nouvelles solutions et de nouveaux moyens pour améliorer nos produits.

En ce qui concerne les stabilisateurs électromécaniques, parmi les différentes façons d’atteindre un tel objectif, il y a celui de renforcer la surveillance des composants en descendant toujours plus dans le détail et en choisissant la voie de la prévention et des alarmes afin de prévenir des pannes ou des dysfonctionnements.

Malgré les contrôles techniques stricts en entreprise, une utilisation prolongée sans entretien approprié peut parfois provoquer des problèmes découlant de l’usure des composants. À travers une surveillance et une analyse prédictive, il est toutefois possible d’éviter les éventuels dysfonctionnements et les temps d’immobilisation du stabilisateur, avec les coûts additionnels résultant du manque à produire du personnel, du gaspillage des matières premières, des dommages ou dysfonctionnements des machines associées, etc.

Pour cela, les ingénieurs d’Ortea SpA ont mis au point l’OMR (Ortea Monitored Rollers), un système électronique en mesure de surveiller le fonctionnement de tous les composants des colonnes du régulateur, le cœur du stabilisateur, avec le système électronique qui en gouverne la bonne marche.

Actuellement disponible en option pour la gamme supérieure, Sirius et Sirius Advance, l’OMR est en mesure de :

  • mesurer la température réelle de chaque colonne individuellement en mode sélectif (permettant une identification rapide visuellement grâce à la représentation synoptique sur l’écran tactile) ;
  • mesurer la distance linéaire moyenne parcourue par chaque groupe de rouleaux (mesurée en mètres) ;
  • mesurer la distance linéaire parcourue par chaque rouleau individuel (mesurée en mètres) ;
  • mesurer la distance linéaire parcourue par les rouleaux en lien avec la température de la colonne (distance parcourue avec température normale (zone verte), élevée (zone jaune) ou critique (zone rouge) ;
  • mesurer la quantité de temps en heures de fonctionnement (mesurée en heures) ;
  • mesurer la quantité de temps en heures de mouvement des rouleaux en relation avec la température de la colonne (temps en température normale (zone verte), élevée (zone jaune) ou critique (zone rouge) ;
  • signaler promptement (zone critique rouge) une surchauffe de la colonne et / ou un blocage du rouleau.

L’analyse de ces données affichées sur l’écran tactile de la machine, et le déclenchement des alarmes en cas de situations critiques, permettent d’analyser le comportement du stabilisateur et de prévenir les éventuels dysfonctionnements avec le déclenchement en temps opportuns des dispositifs prévus à cet effet.

L’OMR, un dispositif ultérieur pour augmenter la fiabilité déjà bien connue des stabilisateurs de la marque Ortea et la tranquillité du Client qui installe nos produits.

Lire plus

Enersolve : le client redouble

Le département de la fabrication de bicyclettes et des composants relatifs est important in Italie : il vante une tradition et un niveau de qualité très élevé et a résisté à la concurrence mondiale : un fleuron du système de production italien.

Notre client, depuis toujours attentif à l’environnement, est un producteur de composants pour vélos de course et avait déjà une solution Enersolve opérationnelle de 1000 kVA installée en 2017 en entreprise. Contente de ses résultats, tant en termes d’amélioration du rendement de l’installation électrique qu’en termes d’amélioration de la qualité de l’alimentation, le client a décidé d’installer une nouvelle machine de 630 kVA sur une nouvelle ligne de production.

La gamme ENERSOLVE est disponible en trois modèles :

  • ESL-5 pour le marché de la redistribution et des PME ;
  • ESL-10 pour les environnements dans lesquels les paramètres relatifs à l’énergie fluctuent dans les limites prescrites par les normes de référence, dans un intervalle de ±10 % ;
  • ESL-20 pour les cas les plus sévères dans lesquels les fluctuations vont au-delà des prescriptions des normes de référence.

La valeur ajoutée des solutions ENERSOLVE est clairement représentée par la plateforme ENERCLOUD indispensable pour l’affichage et l’analyse des paramètres relatifs à l’alimentation et contribuant à assurer les avantages liés à Industria 4.0. Les instruments de bord permettent de lire et enregistrer les valeurs de tous les paramètres électriques de l’installation en élaborant en temps réel les données relatives aux économies d’énergie. La méthode utilisée pour l’élaboration des données relatives aux économies d’énergie repose sur les principes du protocole ESPRO approuvé par ENEA (Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique) après 3 années d’études conjointes.

Le protocole ESPRO permet d’obtenir une mesure dynamique de l’économie : en effet, il ne repose pas sur une mesure avant et après la mise en œuvre de l’intervention, mais il permet une mesure continue de l’économie.

Lire plus

Coupures d’électricité : sollicitations transitoires

Parmi les problèmes liés à la Qualité de l’alimentation, l’un des événements les plus fastidieux est celui des coupures de courant.

La norme CEI EN 50160 définit une coupure de courant comme un « état dans lequel la tension aux niveau des terminaux de fourniture est, sur toutes les phases, inférieure à 5 % de la tension de référence ».

Une interruption peut être classée comme

  • Programmée lorsque les utilisateurs du réseau ont été préalablement avertis ;
  • Accidentelle si elle est provoquée par des pannes transitoires ou permanentes, essentiellement liées à des événements extérieurs, par exemple des pannes d’appareillages ou des interférences de tiers. Une coupure accidentelle est classée comme longue (> 3 min.), brève (< 3 min.) ou transitoire (< 1 sec.).

Les coupures programmées sont normalement dues à l’exécution de travaux programmés sur le réseau de distribution électrique. Les utilisateurs du réseau peuvent minimiser les effets d’une coupure programmée en prenant des mesures appropriées à l’avance.

Les coupures accidentelles, par contre, sont imprévisibles et largement ponctuelles ; elles sont généralement dues à l’intervention de dispositifs de manœuvre ou de protection.

Dans les conditions normales de service, le nombre annuel de coupures peut varier de quelques dizaines à plusieurs centaines, selon les caractéristiques du réseau. Les statistiques nous disent que 70 % des coupures durent moins d’une seconde ; les coupures prolongées accidentelles sont habituellement dues à des causes externes que le fournisseur ne peut pas prévoir, et c’est pourquoi il n’est pas possible de donner une valeur typique concernant la fréquence annuelle et la durée de ces interruptions longues. Ceci dit, les statistiques d’ARERA (Autorité de régulation pour l’énergie, les réseaux et l’environnement) sont très claires à ce sujet : en améliorant la qualité des infrastructures du réseau, le nombre de coupures se réduit immanquablement. Dans des conditions normales, la fréquence annuelle de ces coupures peut varier de moins de dix à environ cinquante, selon les régions.

L’effet des coupures, transitoires comprises, est principalement ressenti dans les installations les plus sensibles :

  • les ordinateurs, les contrôleurs programmables, les processeurs ;
  • les systèmes de contrôle ;
  • les commandes ;
  • l’éclairage avec des lampes à décharge ;
  • les appareils électroniques ;
  • les relais de protection et de contrôle.

Une coupure de courant provoque généralement l’arrêt des appareils utilisant l’électricité, en particulier ceux mentionnés ci-dessus, mais elle peut aussi les endommager. L’aspect sur lequel nous voulons plus particulièrement nous pencher est le transitoire de rétablissement de la tension qui a lieu à la fin de l’interruption.

Parmi les différentes dynamiques de réseau pouvant entraîner une interruption de la fourniture, nous pouvons distinguer deux types principaux :

  • intervention d’une protection pour surcharge du réseau ;
  • intervention d’une protection due à un court-circuit ou à une panne vers la terre.

Dans le premier cas (figure 1), la dynamique est la suivante. La tension de réseau tend à s’abaisser en cas de surcharge en raison des chutes de tension provoquées par le courant sur les impédances de ligne, et les organes électromécaniques de réglage de la tension (tant ceux placés en amont du point de livraison que ceux éventuellement présents en aval) tendent à s’opposer à un tel abaissement en se mettant en état de service d’« augmentation maximale ». Si la surcharge persiste, toutefois, entraînant le déclenchement d’un dispositif de protection, il est probable que, au moment de la reprise de tension, les organes de réglage soient encore dans l’état dans lequel ils se trouvaient juste avant le déclenchement. Par conséquent, lorsque la tension est rétablie, celle-ci se présente à sa valeur nominale et les installations peuvent être sollicitées par une tension sensiblement plus élevée que la tension nominale.

Dans le deuxième cas (figure 2) par contre, l’intervention des protections peut être suivie par les tentatives successives du dispositif de refermeture automatique de la société de distribution d’énergie. Dans ce cas, les sollicitations sont dues à la succession rapprochée de transitoires dues aux divers cycles O-CO-CO des interrupteurs, multipliant les sollicitations en un temps très bref.

De plus, au retour après une coupure, le transitoire de la tension peut avoir une surélévation initiale. Dans l’ensemble, les sollicitations sur les appareils les plus sensibles peuvent provoquer des dommages (par exemple, des dommages aux cartes électroniques) qui, pour les installations industrielles sophistiquées, ont une valeur importante en termes de coûts du fait des arrêts éventuels de la production (identification de la panne, remplacement du composant, à condition que celui-ci soit disponible, et non à commander au distributeur ou au fabricant).

Pour réduire les sollicitations dues à ce type d’événements, les techniciens d’ORTEA ont conçu une fonctionnalité dont sont normalement dotés les stabilisateurs de tension des gammes ORION PLUS, SIRIUS et SIRIUS ADVANCE, ainsi que les appareils « Energy Efficiency Smart Devices » ENERSOLVE de tailles plus élevées : il s’agit du système de retour à la tension au moyen de supercondensateurs.

Figure 1 : intervention des protections par surcharge.

Figure 2 : intervention des protections suite à une panne et aux manœuvres successives O-CO-C.

Cette fonctionnalité, également appelée dans le jargon « amortisseur de tension » ou « soft-start » de façon à rendre son effet plus compréhensible, est déclenchée en cas de coupure de courant.

Les supercondensateurs montés à cet effet sur la carte électronique stockent l’énergie nécessaire à actionner les moteurs des rouleaux des régulateurs en permettant le réalignement dans la position correspondant au réglage du « minimum ».

Au rétablissement de l’alimentation, l’inertie mécanique des régulateurs de tension absorbera le transitoire en distribuant aux installations une tension avec un transitoire « domestiqué » beaucoup moins dangereux que celui provenant du réseau. En effet, le système crée un retour progressif de la tension à la charge, comme il ressort des figures 1 et 2.

Lire plus

Batterie de compensation: qualitè des composants

Dans la majorité des implantations industrielles, les systèmes de compensation d'énergie réactive sont centralisés et équipés de condensateurs hautes performances, et de selfs de blocage afin de se protéger contre les harmoniques en courant.

Pour choisir un système de compensation d'énergie réactive, il n'est pas seulement nécessaire de prêter attention à la qualité des condensateurs mais également à la qualité des autres composants et aux différentes solutions adoptées par le fabricant pour obtenir fiabilité, duré de vie et facilités d'entretien.

Structure interne\ ORTEA SpA réalise ses batterie de condensateurs ICAR équipée de racks amovibles. C’est la meilleure solution pour réduire le temps et les problèmes liés à la maintenance et au fonctionnement.

Régulateur\ Cet élément intelligent est très important puisqu'il contrôle le banc de condensateurs. Tous les régulateur ICAR sont équipé de microprocesseurs permettant plusieurs fonctions de mesure et d'alarme. Ceci sera particulièrement appréciable durant toute la vie de l'équipement.

Contacteurs\ La conception des batteries standards est particulièrement importante afin de garantir une longue durée de vie et une bonne fiabilité. ORTEA SpA utilise uniquement des contacteurs bien exécutés. Pour les appareils de rephasage standard les contacteurs doivent être équipés de résistances d'amortissement afin de limiter les courants d'enclenchement (AC6-b). Pour les batteries équipées de self de blocage, il existe suffisamment de contacteurs standards (le lissage des pointes de courant est réalisé par les selfs).

Sectionneur de charge\ C'est le seul élément qui doit supporter le courant traversant la batterie même en cas de surcharge. Selon la norme IEC 60831-1, il doit être dimensionné pour un courant nominal au minimum 1,43 fois supérieur au courant nominal de la batterie de condensateurs.

Gradins\ ORTEA SpA fabrique des batterie de compensations ICAR avec des étapes capables d’assurer une bonne précision de la correction du facteur de puissance. ORTEA SpA réalise généralement ses batteries avec des étapes linéaires, ce qui permet d'optimiser le nombre de combinaisons électriques pouvant être obtenues.

Self anti-harmoniques\ Les batterie de compensations opérants avec des courants fortement pollués doivent être équipés de selfs afin de protéger les condensateurs des harmoniques en courant. ORTEA SpA conçoit et fabrique la plupart des réactances utilisées dans ses batteries de compensation ICAR, en se basant sur l'expérience considérable acquise.

Ventilation\ Les batterie de compensations ICAR ils sont tous équipée d'une ventilation forcée permettant ainsi de limiter les contraintes thermiques sur les condensateurs. La ventilation forcée autorise une durée de vie plus longue de l'équipement et donc un meilleur résultat économique.

Filtres du systeme de ventilation\ Ils préviennent toute introduction de poussière et de corps étrangers à l'intérieur des batteries de condensateurs. Lors de l'installation, en particulier si les câbles proviennent d'en bas, il convient de veiller à ce qu'il n'y ait pas de chemin alternatif pour l'air de refroidissement à l'entrée: cela se produit par l'ouverture d'entrée du câble, si celle-ci n'est pas scellée. manière appropriée avec des déflecteurs de forme ad hoc ou des mousses spéciales.

Lire plus

Enersolve XXL

Le client est une grosse entreprise d’impression sur matériau plastique avec son siège au nord-est de l’Italie.

La tendance écologique l’a amené à retenir une solution privilégiant le monitorage des économies d’énergie. En plus de cela, les grandes fluctuations du réseau causent des problèmes au niveau du fonctionnement des presses… Enersolve peut résoudre la question en garantissant une alimentation à une tension contrôlée par rapport aux variations du réseau dans une fourchette de ±10 %.

L’achat par le client s’est fait par l’intermédiaire d’une société ESCO spécialisée dans ce type d’intervention, sous la forme d’un contrat de rendement énergétique. Le choix de cette modalité permettra au client d’annuler ses coûts d’investissement grâce aux économies produites mensuellement par la solution ENERSOLVE. Les économies ont été estimées à environ 200 000 kWh sur l’année.

La machine, modèle ENERSOLVE ESL-10E (avec trois by-pass : électronique, d’urgence et d’exclusion) de 2 500 kVA, intercepte la puissance totale de l’installation produite par un transformateur Mt/Bt au moyen d’une barre isolée de 4 000 A.

Avec des dimensions de 5400x1000x2100 mm et un poids d’environ 4 900 kg, il s’agit d’un dispositif XXL.

La gamme ENERSOLVE est disponible en trois modèles :

  • ESL-5 pour le marché de la redistribution et des PME ;
  • ESL-10 pour les environnements dans lesquels les paramètres relatifs à l’énergie fluctuent dans les limites prescrites par les normes de référence, dans un intervalle de ±10 % ;
  • ESL-20 pour les cas les plus sévères dans lesquels les fluctuations vont au-delà des prescriptions des normes de référence.

La valeur ajoutée des solutions ENERSOLVE est clairement représentée par la plateforme ENERCLOUD indispensable pour l’affichage et l’analyse des paramètres relatifs à l’alimentation et contribuant à assurer les avantages liés à Industria 4.0. Les instruments de bord permettent de lire et enregistrer les valeurs de tous les paramètres électriques de l’installation en élaborant en temps réel les données relatives aux économies d’énergie. La méthode utilisée pour l’élaboration des données relatives aux économies d’énergie repose sur les principes du protocole ESPRO approuvé par ENEA (Agence nationale pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique) après 3 années d’études conjointes.

Le protocole ESPRO permet d’obtenir une mesure dynamique de l’économie : en effet, il ne repose pas sur une mesure avant et après la mise en œuvre de l’intervention, mais il permet une mesure continue de l’économie.

Lire plus

Monitorage à distance : la solution Ortea Cloud

Le suivi à distance des fonctionnalités et des paramètres d’un appareil est une exigence requise par un marché toujours plus axé sur l’Internet des objets.

C’est ainsi qu’est née Ortea Cloud, la nouvelle plateforme d’Ortea pour le monitorage à distance du stabilisateur de tension. Ortea Cloud dépasse et remplace « Stabimon », le premier logiciel de monitorage conçu et réalisé il y a plus de dix par Ortea. Ortea Cloud n’est pas seulement disponible pour la gamme Sirius, mais aussi pour Orion Plus.

Le système est constitué du composant Edge, une passerelle ARM Linux installée à bord de la machine, et de la plateforme Cloud.

L'Edge communique avec l’unité au moyen de protocoles industriels, en recueillant constamment les paramètres de fonctionnement et en produisant des télémesures au moyen d’une intelligence capable de faire varier la fréquence d’échantillonnage sur la base de l’état de la machine. Les informations recueillies sont immédiatement enregistrées sur la passerelle qui est en mesure de les mémoriser localement pendant une période de deux mois en cas de perte de connectivité avec le cloud. Lorsque la connexion est rétablie, ces informations seront immédiatement envoyées toutes ensemble.

L’application embarquée sur la passerelle est en mesure de produire des alarmes :

  • sur l’état de la connexion au cloud ;
  • sur l’état de la connexion au stabilisateur ;
  • en fonction des valeurs des mesures d’alarmes recueillies.

Les données reçues par la plateforme cloud sont traitées par un moteur de règles capable de produire des alarmes en temps réel sur la base de règles dynamiques, d’envoyer des notifications par e-mail et de mémoriser les télémesures et les alarmes dans la base de données.

La plateforme cloud est capable d’afficher les télémesures présentant les valeurs recueillies par chaque machine en les présentant sous forme de séries temporelles. De cette façon, l’utilisateur peut analyser leur comportement en comparant également les mesures différentes sur un même graphique et en faisant ainsi ressortir les éventuelles anomalies.

La plateforme prend en charge l’intégralité du cycle de vie de la machine et de la passerelle, de l’installation jusqu’au remplacement en cas de panne. Les données sont enregistrées sur la base de données et étudiées pour la mémorisation de séries temporelles de sorte à permettre une récupération rapide pour affichage sur le tableau de bord ou exportation sur feuilles de calcul.

Ortea Cloud rend ainsi possible :

  • la surveillance à distance (sur ordinateur, tablette ou téléphone portable) des valeurs électriques et de température, l’affichage des alarmes actives et de l’historique des alarmes, et la production de graphiques multifonctions qui permettent à l’opérateur de réaliser des analyses précises et bien définies sur le fonctionnement de son installation ;
  • le téléchargement des données directement à partir de la plateforme en sélectionnant les grandeurs et l’intervalle de temps après application des filtres ;
  • en cas d’activation/cessation des alarmes, une signalisation est envoyée par e-mail, permettant ainsi une vérification rapide et, donc, la résolution du problème ;
  • l’activation en temps réel des éventuelles opérations de manutention.

La plateforme est disponible pour le client final et, avec les identifiants d’accès, pour un responsable éventuel chargé de la direction de l’installation. Sur demande, Ortea propose un service de monitorage direct avec interface avec l’équipe technique de référence.

Une fois la connexion établie avec les paramètres fournis par Ortea, un tableau de bord intuitif et facile à interpréter s’affiche avec le ou les stabilisateurs actifs sur le cloud.

Ortea Cloud est proposé en deux versions : la version de base (Ethernet) ou la version de base + modem (dans le cas où il n’est pas possible de connecter le stabilisateur au réseau). L’accès à la plateforme est gratuit pour la première année et ne prévoit pas de surcoûts pour les licences logicielles et mises à jour. Ensuite, un renouvellement sera nécessaire sous forme de versement annuel ou triennal.

Lire plus

Sur mesure : 2 Sirius en 1

Le client est une importante usine italienne de pâtes ayant réalisé un nouveau projet de deux secteurs de production situés en Afrique du Nord. L’installation est alimentée par quatre transformateurs divisés en deux lignes. Chaque transformateur a une ligne d’urgence parallèle alimentée par deux générateurs à utiliser en cas de panne de courant. Pour des motifs logistiques, le client voulait un équipement unique pour chaque ligne qui, en plus de stabiliser la tension pour les deux transformateurs, aurait également intégré la partie commande motorisée relative au passage de l’alimentation réseau à l’alimentation de la ligne d’urgence avec le système de commutateur de transfert automatique (ATS ou Automatic Transfer Switch).

La solution projetée par les ingénieurs d’Ortea est un appareillage regroupé en une seule armoire composée de deux stabilisateurs Sirius de 1600 kVA, avec un réglage en entrée de ±15% incluant toute la partie correspondant aux commandes.

La production Ortea a ensuite réalisé les « Sirius deux en un » à installer sur chacune des deux lignes. Pour en faciliter l’expédition, le déplacement et l’installation, ils ont été expédiés en deux parties.

Ortea est depuis toujours en mesure de concevoir et de réaliser des appareils spéciaux pour satisfaire les demandes du client en l’aidant également en phase de modélisation et en adaptant ses réalisations à chaque exigence en termes d'installations et de logistique.

La gamme Sirius est disponible pour les puissances de 60 à 6000 kVA, avec réglage de ±10%, ±15%, ±20%, ±25%, ±30%, +15/-35% et +15/-45%. La logique de contrôle est gérée par deux microprocesseurs DSP (un qui assure le contrôle et l’autre qui gère les mesures) qui assurent la stabilisation de la tension de sortie en réglant sa véritable valeur efficace (true-RMS). L’intégralité du système est supervisée par un troisième microprocesseur (bodyguard) qui vérifie le bon fonctionnement des autres microprocesseurs.

Lire plus

De nouvelles forces au sein de l’équipe commerciale d’Ortea

Ortea est heureuse d'annoncer que, à partir de juin 2021, l’équipe commerciale d’Ortea Spa s’étoffera de deux nouvelles recrues, les ingénieurs Davide Cuppari et Petio Dimitrov.

Davide Cuppari, une personne de grande expérience dans le monde du critical power avec des compétences en développement d’activités, y compris au niveau international, assumera le rôle de Responsable des ventes pour l’Italie.

« Les solutions et les services de Power Quality proposés par Ortea sont très amples et la compétence technique de l’entreprise a clairement une certaine épaisseur. Dans un avenir proche, y compris grâce au parcours entamé par ARERA avec le dernier TIQE, une attention soutenue sera donnée au thème de la qualité de l’énergie : nous sommes prêts », déclare Davide Cuppari.

Petio Dimitrov, né en Bulgarie et ayant grandi au Maroc, a obtenu son diplôme en Ingénierie électronique à Milan et a développé une expérience de plusieurs années dans les ventes B2B dans le secteur des installations avec une attention particulière pour l’étranger du fait de ses vastes connaissances linguistiques. Petio viendra soutenir et enrichir notre équipe commerciale pour l’étranger.

« Pour atteindre les objectifs fixés par les divers états en termes de transition énergétique, le monde doit changer rapidement. Cela amplifiera les défis existants des réseaux électriques dans le monde en termes de continuité de l’alimentation électrique, de longévité des appareils et de leur sécurité. Mon objectif professionnel est d’être proche des clients afin de résoudre ces problèmes qui me sont particulièrement à cœur ; Ortea, avec son organisation et sa compétence, m’a fourni l’environnement idéal pour l’atteindre », déclare Petio Dimitrov.

« Je suis certain que l’expérience et la formation professionnelle de Davide et Petio seront de grande aide pour notre entreprise. Nos objectifs visent à garantir une croissance constante d’Ortea, une croissance qui ne sera pas possible sans un efficace service d’assistance à la clientèle et un dialogue synergique avec nos partenaires », la déclaration de notre PDG, Massimilano Scarpellini.

Lire plus

Odyssey : stabilisateur de tension statique pour les centres de données

Odyssey, la gamme de stabilisateurs de tension statiques de haute puissance d'ORTEA : idéale lorsque la vitesse de régulation est un facteur essentiel, comme dans les centres de données situés dans des régions où la mauvaise qualité de la tension compromet le fonctionnement régulier de l'équipement.

3 stabilisateurs de tension statiques de haute puissance Odyssey (2 de 2000kVA et 1 de 2500kVA) avec une plage de régulation de ±20% sont actuellement en cours d'installation : ils amélioreront la qualité de l'alimentation d'un grand centre de données situé dans la région du Golfe Persique.

Dans les stabilisateurs statiques Odyssey, la compensation des fluctuations de tension d’entrée est gérée par une technologie de double conversion. Le système de contrôle traditionnel est remplacé par des convertisseurs qui génèrent la tension nécessaire lorsque le système de contrôle détecte un changement.

La caractéristique principale de cette configuration est la vitesse de réponse (<3 msec), qui assure la correction en temps réel et la stabilité de la tension fournie à la charge.

La technologie de double conversion assure également l’isolation des perturbations et des distorsions du réseau. Grâce à des condensateurs électrolytiques appropriés, il est possible de réaliser des machines de grande puissance.

Odyssey maintient les caractéristiques de fonctionnement habituelles : la régulation est effectuée sur chaque phase indépendamment, la charge peut varier entre 0 et 100% sur chaque phase et le fonctionnement n’est pas affecté par le facteur de puissance de la charge. L’appareil peut fonctionner avec ou sans fil neutre.

Les configurations standards couvrent une large gamme de puissance et offrent une connexion à double entrée de sorte que deux variations d’entrée différentes peuvent être traitées avec la même unité (±15%/± 20% ou ±25%/± 30%).

Un écran tactile multilingue de 10” situé sur le port avant sert d’interface utilisateur. En naviguant dans les menus disponibles, vous pouvez lire les mesures électriques et régler les paramètres de réglage. L’interface est équipée d’un port de communication Ethernet qui, via un “client” dédié, permet une surveillance à distance (sur demande). Il est également possible de communiquer avec le composant électronique via RS485 en utilisant le protocole Modbus TCP/IP.

Dans les modèles standards, l’équipement est monté dans une armoire métallique peinte RAL 9005 avec degré de protection IP2X. Les ventilateurs d’extraction assurent la dissipation des pertes et le refroidissement de l’unité.

Lire plus

4 raisons pour effectuer la correction du facteur de puissance

Lire plus

ENERcloud : économies d’énergie toujours sous contrôle

ENERcloud est la plateforme cloud de nos « dispositifs intelligents de rendement énergétique » ENERSOLVE.

Les instruments de bord permettent de lire et enregistrer les valeurs de tous les paramètres électriques de l’installation en élaborant en temps réel les données relatives aux économies d’énergie. La méthode utilisée pour l’élaboration des données relatives aux économies d’énergie repose sur les principes du protocole ESPRO approuvé par ENEA (Agence italienne pour les nouvelles technologies, l’énergie et le développement économique) après 3 années d’études conjointes.

Le protocole ESPRO permet d’obtenir une mesure dynamique de l’économie : en effet, il ne repose pas sur une mesure avant et après la mise en œuvre de l’intervention, mais il permet une mesure continue de l’économie.

Pour élaborer le protocole ESPRO, nous sommes partis d’une citation de Galilée : « Mesure ce qui est mesurable et rend mesurable ce qui ne peut être mesuré ». En effet, il s’agissait de trouver une méthode qui permette de tenir compte des variations continues des deux éléments principaux contribuant au résultat final, à savoir la source d’alimentation et la combinaison d’un mélange de charges instant par instant. Seule une mesure continue, et non ponctuelle, de ces grandeurs en variation constante et significative permet d’établir l’efficacité de l’intervention avec certitude.

Nous sommes partis du protocole IPMVM (International Performance Measurement and Verification Protocol, protocole international de mesure et de contrôle des performances) qui permet de contrôler les résultats des projets de rendement énergétique et hydrique et de rendement des sources renouvelables dans n’importe quel domaine, des bâtiments publics aux sites industriels. Cette méthode prévoit un rapprochement entre la consommation d’énergie avant et après l’installation d’un système d’amélioration du rendement. Sa limite tient au fait qu'il s’adapte très bien aux systèmes dans lesquels l’évolution des deux paramètres susmentionnés est à peu près constante. Dans une installation réelle, toutefois, la situation est très différente : l’évolution de la tension d’alimentation, de la puissance et du mélange de charges utilisé est très différente d’un moment à l’autre.

Nous avons ajouté l’analyse de la méthode VDE-AR-E 2055-1, une norme créée par VDE qui adapte l’IPMVP dans le domaine de l’amélioration du rendement électrique et introduit le concept d’économie d’énergie variable en fonction du type de charge et le classement en trois catégories en fonction de la sensibilité à la variation de tension. La limite réside dans l’identification de la combinaison de charges dans l’installation, une donnée qui doit être connue avec précision et qui ne doit pas varier par la suite.

Le protocole ESPRO prévoit une mesure continue. Les mesures sont exécutées toutes les 15 minutes et sur une fenêtre de mesure de 30 secondes, l’économie est gelée pendant 10 secondes, obtenant ainsi une différence réelle entre la puissance instantanée et celle que le système aurait consommé sans l’installation d’Enersolve. La mesure est répétée pendant toute la durée de vie de la machine.

L’énergie totale économisée pendant la journée est la somme des mesures individuelles qui reproduisent 96 fois par jour la méthode prévue par le protocole IPMVP et dépassent les exigences de la norme VDE en interceptant la variation de la combinaison de charges, échantillon après échantillon.

La garantie offerte par Enersolve, grâce à cette fonctionnalité d’ESPRO, se réfère à l’économie totale de kWh.

En pratique toutefois, quel effet le montage de l’Enersolve a-t-il sur l’installation ?

Le graphique ci-dessous, téléchargé à partir d’ENERCloud, montre la puissance active absorbée par une installation réelle. La partie inférieure montre la valeur de la puissance de l’installation après installation de la solution Enersolve. La partie supérieure montre la valeur de la puissance que l’installation aurait consommé sans la solution Enersolve.

Dans ce graphique, par contre, la consommation du système est visible jour après jour, avec (barre verte) ou sans (barre rouge) la solution Enersolve.

ENERCloud, toutes les informations à portée de main… Où que vous soyez.

L’électronique de dernière génération installée dans les appareils ENERSOLVE permet de mesurer, envoyer et archiver toutes les mesures sensibles, le rendement énergétique et l’état de la machine dans le cloud.

Grâce à un logiciel intuitif sur le Web, il est possible d’obtenir toutes les informations nécessaires en temps réel, dans n’importe quelle région du monde et avec n’importe quel dispositif.

Lire plus

Instruments comparés : test ok

La qualité et la fiabilité des produits sont, depuis toujours, l’une de nos principales caractéristiques, objectif que nos ingénieurs concepteurs poursuivent chaque jour à travers des vérifications et des tests effectués en permanence.

Dans ce cas, il s’agissait de vérifier la fiabilité de certaines mesures des instruments à bord d’Oxygen en la comparant aux instruments de classe A selon la norme CEI EN 61000-4-30, dont l’un était monté sur l’étage d’entrée, et l’autre sur l’étage de sortie d’un Oxygen 500-10-40 installé et en parfait état de marche dans notre établissement de production. Les instruments utilisés pour la comparaison sont deux LINETRAXX PEM735 de Bender, les horloges de chacun d’entre eux étant synchronisées avec celles du panneau d’Oxygen.

L’objectif du test est de vérifier la justesse et la précision de la mesure des creux de tension qui, contrairement à ce que nous pensons, se produisent souvent même sur les lignes électriques considérées comme de bonne qualité comme les lignes italiennes.

Nous avons repéré un creux de tension monophasé en entrée de la phase 2, comme il ressort de l’instantané de l’instrument :

Dans ce cas, la phase 2 a une tension résiduelle de 88,54 %.

Nous voulons rappeler ici qu’un creux de tension est défini comme une variation de tension à partir de -10 % de la tension nominale jusqu’à -95 % (ou tension résiduelle de 5 %) avec une durée de 10 ms à 1 minute.

Nous relevons l’événement ponctuellement, même dans le panneau de commande monté à bord d’Oxygen :

À ce point, Oxygen intervient pour compenser le creux : de fait, dans la période de temps durant laquelle l’événement s’est vérifié, l’instrument en sortie ne relève aucun creux de tension :

Une confirmation ultérieure de la performance d’Oxygen.

Oxygen est disponible en deux modèles :

Oxygen 10-40 (de 200 à 3200 kVA) avec compensation de la tension en entrée ±10 % (continue) et compensation des creux de tension jusqu’à -40 % de la tension nominale pendant 1 minute.

Oxygen 15-50 (de 200 à 2000 kVA) avec compensation de la tension en entrée ±15 % (continue) et compensation des creux de tension jusqu’à -50 % de la tension nominale pendant 1 minute.

Lire plus

Sirius : le stabilisateur de tension au top !

La gamme Sirius, le stabilisateur de tension le plus performant et complet de notre production, obtient un succès remarquable sur le marché. Au cours de ces derniers mois, en effet, nous avons réalisé et livré un nombre important d’appareils destinés à des clients distribués dans le monde entier.

La gamme Sirius est disponible pour les puissances de 60 à 6000 kVA, avec réglage de ±10%, ±15%, ±20%, ±25%, ±30%, +15/-35% et +15/-45%. La logique de contrôle est gérée par deux microprocesseurs DSP (un qui assure le contrôle et l’autre qui gère les mesures) qui assurent la stabilisation de la tension de sortie en réglant sa véritable valeur efficace (true-RMS). L’intégralité du système est supervisée par un troisième microprocesseur (bodyguard) qui vérifie le bon fonctionnement des autres microprocesseurs.

Outre les dimensions généreuses et les protections supplémentaires qui en font un appareil très fiable et durable, une caractéristique importante est sans aucun doute l’interface utilisateur.

Constituée d’un affichage tactile de 10 po. plurilingue (avec port RS485), elle est en mesure de fournir des informations sur l’état des lignes en amont et en aval du stabilisateur de tension (tension, intensité, facteur de puissance, puissance active, puissance apparente, puissance réactive, etc.), l’état opérationnel du stabilisateur (affiche toutes les informations relatives à chaque mode d’opération : allumé / éteint, limite de réglage atteinte, augmentation / diminution du réglage, etc.) et les alarmes éventuelles (tension minimale et tension maximale, intensité maximale, surtempérature, etc.).

Si raccordé au réseau via Ethernet avec un câble RJ45, l’affichage est reproductible sur PC à distance, en utilisant un logiciel VNC. Il est par ailleurs possible d’entrer en interface avec le stabilisateur en utilisant le protocole Modbus TCP/IP (protocole standard dans la communication entre dispositifs électroniques industriels). Le système est par ailleurs doté de deux ports USB pour télécharger les données mémorisées et charger la mise à jour des logiciels de la carte de contrôle.

Lire plus

Transformateur d’isolation et ligne d’embouteillage.

Le client est un constructeur important de lignes d’embouteillage et d’emballages ; le tableau est destiné à une installation de mise en bouteille d’eau en Europe. Il s’agit d’un produit sur mesure, spécialement étudié pour les exigences de notre client.

Il s’agit d’un véritable tableau de distribution qui inclut un transformateur d’isolation Dyn11 (triangle-étoile) de 250 kVA, 50/60 Hz, en classe d’isolation H, associé aux ajustements suivants :

  • disjoncteur en entrée
  • tableau de sortie avec 5 interrupteurs magnétothermiques (2 x 20 A, 80 A, 2 x 125 A)
  • multimètres en entrée et sortie
  • cabine IP54 en intérieur
  • ventilateurs de refroidissement

Depuis 1969, année de naissance d’ORTEA SpA, les transformateurs ont été au centre de l’activité de l’entreprise.

Les connaissances et les expériences accumulées au fil des ans, tant du point de vue conceptuel que du point de vue de la production, rendent possible une offre de produits de qualité, optimisés et fiables.

En ajoutant à cela que l’un des éléments caractéristiques de l’organisation d’ORTEA SpA est, depuis toujours, son extrême flexibilité, il est possible d’assurer le développement rapide de solutions dédiées basées sur la technique spécifique du Client.

Tout cela grâce à une conception personnalisée et avec la garantie du maintien de hauts niveaux de qualité typiques des produits standards.

Toutes les activités relatives à la conception, à la production et à la commercialisation se déroulent au siège d’ORTEA SpA en assurant ainsi le contrôle continu et la synergie entre les ressources impliquées.

Lire plus

Environnement agressif : pas de problème !

Ce stabilisateur de tension Orion Plus de 630 kVA avec réglage ±15 % améliorera la qualité d’alimentation sur le réseau de distribution de la propulsion d’un bateau.

La disposition dans un environnement particulièrement agressif a justifié une série d’ajustements au niveau de la construction.

L’armoire est revêtue d’une peinture anti-corrosion de catégorie C3 (selon les normes ISO 12944) afin de lutter contre la dégradation résultant de la salinité ambiante : ce revêtement est réalisé avec un degré de protection IP23 et est donc à l’abri des projections d’eau sur des angles de ±60°. Les « amortisseurs séismiques » servent à amortir les vibrations et les contraintes mécaniques résultant du mouvement du bateau.

Le modèle ORION PLUS est un stabilisateur électromécanique triphasé normalement disponible pour plusieurs intervalles de fluctuation de la tension d’entrée (±10 %, ±15 %, ±20 %, ±25 %, ±30 %, +15 %/-35 % et +15 %/-45 %) et sur une ample gamme de puissances (de 30 kVA à 2 000 kVA).

Outre à la production standard, ORTEA SpA est en mesure de développer avec une extrême flexibilité d’appareils spéciaux sur les « spécifications » de l’utilisateur grâce à l’expérience accumulée au cours des nombreuses années de développement technologique appliqué.

ORTEA SpA, avec ses marques ORTEA, ICAR et ENERSOLVE, offre une gamme unique de produits et services pour la qualité de l’énergie et le rendement énergétique des réseaux de distribution électrique à basse tension : stabilisateurs de tension, compensateurs de trous de tension, systèmes de rephasage, transformateurs, réactances et filtres harmoniques actifs.

Lire plus

Réacteurs de blocage de taille XXL

Premier lot au départ d’une fourniture (en tout, 55 unités) de réacteurs à insérer à l’intérieur des appareils de remise en phase fixe de 5 MVAR aux fins du blocage des courants harmoniques.

Ils ont la fonction de compenser la puissance réactive sur réseaux à 24 kV avec un système d’insertion à IGBT, donc un système de compensation ultra rapide pratiquement en temps réel.

Bien que l’application de ces systèmes soit horizontale pour tous les clients consommant de l’énergie électrique avec raccordement à moyenne tension, dans ce cas le client final est un producteur de composants électroniques pour appareils électroniques de consommation, ordinateurs, téléphones portables et périphériques.

Depuis 1969, année de naissance d’ORTEA, les parties magnétiques (transformateurs et réacteurs) ont été au centre de son activité et, grâce à sa longue expérience et à une collaboration étroite avec la clientèle, l’entreprise a développé une connaissance spécifique qui permet de réaliser les réacteurs en fonction des diverses problématiques qui pourraient dériver de la grande variété d’applications dans lesquelles ces réacteurs sont employés.

En ajoutant à cela que l’un des éléments caractéristiques de l’organisation d’ORTEA est, depuis toujours, son extrême flexibilité, il est possible d’assurer le développement rapide de solutions dédiées basées sur la technique spécifique du Client.

Nous produisons en particulier, à la fois pour un usage interne et externe :

  • des réacteurs triphasés et monophasés ;
  • des réacteurs avec noyau en fer ou pneumatique ;
  • des réacteurs d’accord ;
  • des réacteurs de planage ;
  • des réactances de blocage ;
  • des réacteurs limiteurs des courants de démarrage.

Toutes les activités relatives à la conception, à la production et à la commercialisation se déroulent au siège d’ORTEA SpA en assurant ainsi le contrôle continu et la synergie entre les ressources impliquées.

Lire plus

MULTImatic FH20 et turbogénération ORC

Prêt à l’expédition, le tableau MULTImatic FH20 de 960 kvar destiné au rephasage d’un turbogénérateur à cycle thermodynamique ORC (Organic Rankine Cycle).

Le cycle Rankine développé pour cette application ressemble au cycle utilisé par une turbine à vapeur traditionnelle, à l'exception du liquide de travail qui, dans ce cas, est un liquide organique avec une masse moléculaire élevée. Cela permet de produire de façon efficace de l’énergie électrique dans une vaste gamme de puissances à partir d’une source thermique à basse température issue de sources renouvelables (biomasse, énergie solaire thermique) et de sources de chaleur résiduelle provenant de processus thermiques industriels primaires (fumées d’évacuation, liquide en sortie de turbines à gaz).

Le tableau est une version spéciale : ligne d’arrivée unique du haut avec interrupteur automatique comme requis par le client pour ses besoins de raccordement à l’installation.

La gamme FH20, avec inductances de blocage, est une solution qui est utilisée lorsque l’installation électrique est traversée par un courant avec un contenu harmonique élevé (THD) et/ou un risque élevé de résonance avec le transformateur MT/bt.

Dans de tels cas, l’installation d’un système « normal », sans inductances de barrage, peut entraîner la dégradation rapide des condensateurs et provoquer des contraintes électriques et mécaniques dangereuses dans les composants de puissance de l’installation (câbles, barres, interrupteurs, transformateurs).

Les inductances de barrage protègent les condensateurs contre les harmoniques et, en même temps, suppriment le risque de résonances ; par contre, elles laissent inaltéré le contenu harmonique du courant de l’installation (dans le cas où il était requis de réduire le contenu harmonique de l’installation, des filtres actifs devront être installés. Veuillez nous consulter).

ORTEA SpA propose deux types de solutions de mise en phase avec inductance de barrage : une solution avec fréquence de blocage de 180 Hz (accord égal à 3,6 fois la fréquence du réseau) et une autre avec accord 135 Hz (2,7).

Il convient de souligner que, plus la fréquence d’accord est faible, plus le tableau est robuste, car les inductances doivent avoir un noyau en fer plus gros.

Lire plus

Onduleurs et stabilisateurs de tension : des synergies cachées

La tension fournie par le réseau aux bornes du point de raccordement d'un consommateur doit être parfaitement sinusoïdale, à une fréquence et tension constante et sans interruption. En réalité, la tension du réseau présente plusieurs anomalies, comme le montrent les mesures effectuées sur le terrain, et comme nous l'enseigne la norme CEI EN 50160, un document guide dans le monde des fondamentaux de la qualité de l'énergie.

Parmi les problèmes qui peuvent affecter la tension, il faut certainement souligner la non-continuité, c'est-à-dire le fait que l'alimentation peut être interrompue. Cela peut être dû à des interventions des protections du réseau, à l'interruption des conducteurs, à la maintenance ou aux travaux sur le réseau, aux événements météorologiques, etc. Ensuite, il y a les Brusques chutes de tension (lorsqu'ils ont une grande profondeur mais sans une réelle interruption), nous pouvons les considérer comme des parents proches des interruptions ; au contraire, ils ressemblent davantage à des variations de tension lorsqu'ils ont une profondeur limitée et une longue durée. Un autre problème est la fluctuation de la tension, qui peut être rapide ou lente, généralement due à des manœuvres sur le réseau, à des difficultés de régulation par le distributeur d'énergie, à la déconnexion ou au démarrage de grosses charges, etc. La durée d'une fluctuation de tension peut être aussi longue et peuvent durer plusieurs heures.

Une solution "classique" pour surmonter les variations lentes de tension est le stabilisateur, l'équipement électromécanique ou électronique qui existe dans différents types de constructions. Les stabilisateurs de tension BT pour les grandes puissances, disons >100kVA, agissent généralement grâce à un transformateur "buck-boost" connecté en série au réseau et correctement contrôlé par des régulateurs de tension. Ils sont disponibles dans une large gamme de modèles et puissance. Des plus petits capables de gérer une puissance apparente de quelques kVA, jusqu'à ceux qui gèrent plusieurs MVA. Ils garantissent une tension de sortie avec une excellente précision, par exemple +/- 0,5% sur la valeur nominale, si la variation de la tension d'entrée reste dans la plage de l'équipement. Dans les versions les plus récentes, la régulation de la tension est obtenue par des actionneurs électroniques, dont les performances permettent une grande vitesse de réaction. La stabilisation d'une variation de tension est achevée dans les 20 ms du début de l'événement.

Entre autres, lorsqu'ils sont équipés d'accessoires appropriés, les stabilisateurs de tension deviennent des solutions très complètes qui peuvent améliorer considérablement la qualité de l'énergie du système en aval.

Ils peuvent en effet être équiper de :

  • Dispositifs d'interruption et de protection.
  • Protection de la charge contre les sous/surtensions, avec déconnexion automatique en cas de dépassement du seuil fixé par la tension de sortie. Une fonction très utile pour la protection des charges particulièrement sensibles.
  • Ligne de dérivation réalisée avec des sectionneurs, des interrupteurs ou des disjoncteurs.
  • Transformateur d'isolation d'entrée.
  • Système de correction du facteur de puissance fixe ou automatique.
  • Parafoudre.
  • Des filtres EMI/RFI, pour intercepter et réduire les perturbations à haute fréquence conduites le long des lignes.
  • Système de filtrage actif pour réduire le contenu harmonique des courants.
  • Exécution avec des armoires spécifiques pour des environnement particuliers.

Enrichi de ces caractéristiques, le stabilisateur de tension est appelé "conditionneur de secteur", comme ce Sirius Advance de 3200kVA.

Le stabilisateur, n'ayant aucun élément à bord capable de stocker de l'énergie, ne peut évidemment pas contrer les interruptions. Pour les plus courtes, des solutions coûteuses et sophistiquées (par exemple, des unités à volant d'inertie rotatif), dédiées à des installations spéciales, sont disponibles depuis longtemps. Pour les interruptions longues, il faut utiliser des générateurs.

Plus récemment, le développement de l'électronique de puissance et la diffusion des batteries ont conduit au jaillissement des onduleurs, qui règnent aujourd'hui en maître dans la résolution d'une bonne partie des problèmes de tension, ce qui est particulièrement vrai pour les versions les plus complètes (type "en ligne" ou "VFI") :

  • Interruptions
  • Fluctuations, lentes ou rapides
  • Trous (chute brusque mais sans intérruption)
  • Variations de fréquence

Il semblerait donc que le stabilisateur de tension soit destiné à être inexorablement supplanté par l'onduleur. Il semblerait que lorsque le concepteur ou la personne chargée du choix du système décide d'utiliser un onduleur, il se débarrasse automatiquement du stabilisateur. Mais ce n'est pas toujours le cas.

Tout d'abord parce qu'il n'y a pas d'équipement parfait, ou d'équipement sans "points faibles". Dans le cas de l'onduleur, l'aspect le plus coûteux et le plus délicat est le coût des batteries à bord, et le fait qu'elles ont une durée de vie utile définie, après laquelle elles doivent être remplacées pour éviter qu'elles ne se révèlent inefficaces lorsqu'elles doivent aller au secours du réseau dans un moment difficile.

Les batteries doivent être manipulées et entretenues avec soin afin d'optimiser leur durée de vie. Il faut faire attention à la température de fonctionnement, mais d'autres aspects liés à la tension peuvent également être gênants, par exemple le fonctionnement de l'onduleur avec une tension secteur trop basse. En outre, si la tension du secteur sort de certaines plages, l'onduleur entre en fonctionnement sur batterie même si le secteur est présent. Pour ces raisons, certains types d'onduleurs ont un étage de stabilisation à bord, qui préserve les batteries.

Chez Ortea, nous avons rencontré de nombreux systèmes présentant des situations de synergie entre les stabilisateurs et les onduleurs, en particulier lorsqu'il s'agit de puissance installée élevée, et lorsque les charges sont sophistiquées et sensibles aux problèmes de tension et de qualité de l'énergie. Ces problèmes sont particulièrement gênants et insistants dans de nombreuses zones géographiques des pays étrangers où, aujourd'hui, des installations industrielles sont construites même avec une puissance élevée, et techniquement avancées mais desservies par des réseaux électriques beaucoup moins robustes et solides que celui de l'Italie.

Voyons les trois situations typiques, en les schématisant.

En série

Comme nous l'avons déjà vu dans le paragraphe précédent, c'est l'utilisation synergique du stabilisateur et de l'onduleur qui fait que les deux machines se trouvent en cascade, la première se trouvant immédiatement en amont de la seconde. Dans les réseaux électriques où des fluctuations de tension importantes et fréquentes sont attendues, le stabilisateur en série avec l'onduleur, juste en amont, préserve l'usure des batteries qui, à l'inverse, seraient appelées à faire des heures supplémentaires, réduisant ainsi leur durée de vie utile. Dans ce cas, le stabilisateur et l'onduleur sont nécessairement de la même taille. Dans ces cas, le stabilisateur est conçu pour gérer de très grandes fluctuations de tension, qui peuvent s'écarter jusqu'à 30%/45% de sa valeur nominale. Pour des situations comme celle-ci, nous avons fourni des stabilisateurs de tension jusqu'à 1,5 MVA.

En parallèle

Afin de maintenir le système sous tension même lorsque l'onduleur est hors service, pour la maintenance ou en cas de panne, une ligne de dérivation est très souvent prévue. Si le secteur est "instable", mais que vous ne souhaitez pas ajouter un deuxième onduleur parce que cette redondance est jugée excessive, une bonne solution de rechange peut consister à installer un stabilisateur de tension ou un conditionneur réseau sur la ligne de by-pass, capable d'améliorer la qualité de l’alimentation à un coût raisonnable, pendant les périodes limitées où il sera appelé à fonctionner. Pour ce type d'application, le stabilisateur/conditionneur de réseau est très adapté car il nécessite une maintenance très limitée pendant les périodes d'inactivité. Dans ce cas également, les deux machines ont sensiblement de la même taille.

Stabilisateur centralisé, UPS distribué

Lorsqu'il s'agit de systèmes caractérisés par une puissance installée élevée, afin de ne pas avoir recours à des onduleurs géants avec des couts énormes, ou de devoir en prévoir une multitude lorsque les charges sont très nombreuses, on peut penser à un stabilisateur/conditionneur de réseau "centralisé" à forte puissance et n'installer des onduleurs "locaux" que sur les charges qui en ont réellement besoin. Dans ce cas, le stabilisateur amène la qualité globale de l'alimentation du système à un bon niveau, en préservant les batteries des différents onduleurs périphériques, qui "choient" les charges particulièrement sensibles. Cette philosophie, pour les systèmes à forte puissance, peut entraîner des économies importantes, y compris en termes de maintenance/remplacement/recyclage des batteries. Le stabilisateur doit avoir une puissance suffisamment calibrée pour supporter la puissance totale de l'ensemble du système, les UPS auront des puissances partielles (investissement contrôlé), en fonction des charges individuelles auxquelles ils sont dédiés. Pour des situations de ce type, nous avons fourni des stabilisateurs de puissance jusqu'à 4MVA.

Lire plus

Maître-esclave 2x1: double puissance

On vient de terminer la fabrication de 6 systèmes spéciaux de correction du facteur de puissance avec selfs de blocage MULTImatic FH20 pour une grande usine de broyage de céréales au Pakistan.

Chaque unité a une puissance nominale de 685kvar/415V. Les unités seront couplés dans une configuration maître-esclave, afin de créer trois systèmes de correction du facteur de puissance de 1370 kvar chaqun pour les transformateurs MT/BT de 2500 kVA alimentant l'usine.

L'installation comprend de nombreux moteurs inverseurs, ce qui signifie des harmoniques de courant élevées. Mais grâce aux robustes selfs de blocage installées à bord du MULTImatic FH20 (Fd = 180Hz), il n'y aura pas de problèmes de surcharge sur les condensateurs, ni de résonance dans le réseau BT.

Il est intéressant de souligner qu'en plus des fonctions «classiques» de contrôle et de gestion du facteur de puissance, le régulateur RPC8BGA installé dans le système MULTImatic remplit plusieurs fonctions avancées supplémentaires, telles que la mesure des paramètres électriques et de la qualité de l'énergie (calcul du THD en courant et en tension et la représentation graphique correspondante). Ces fonctions peuvent être surveillées à distance via le protocole MODbus (sur RS485 ou via TCP/IP) ou avec le protocole Profibus. Le régulateur peut également être connecté au système dans la configuration avec 3 transformateurs de courant: dans ce cas, il s'agit d'un multimètre "supplémentaire". De plus, il peut surveiller les heures de fonctionnement et émettre des avertissements rappelant l'exécution de la maintenance: une caractéristique importante pour maintenir le système de correction du facteur de puissance toujours efficace et en parfait état de fonctionnement.

Lire plus

ENERSOLVE: en extérieur? Aucun problème!

Les systèmes électriques industriels ont leur propre vie: après leur naissance, ils se développent généralement avec des changements substantiels par rapport au projet initial.

Les raisons peuvent être multiples:

  • L'entreprise a un bon succès sur le marché et augmente par conséquant sa production.
  • L'entreprise ajoute de nouvelles lignes de production ou modifie celles existantes, afin de les adapter aux nouveaux besoins du marché.
  • Évolution réglementaire des systèmes électriques.
  • Évolution technologique des machines et des processus.
  • Introduction de nouveaux systèmes pour optimiser l’installation (ex: optimisation énergétique, production à partir de sources renouvelables, amélioration de la qualité de l'énergie).

Par conséquent, il devient parfois nécessaire de moderniser/remplacer/agrandir les équipements électriques situés dans la sous-station électrique, où les espaces sont rarement abondants et souvent ne permettent pas l'installation de nouvelles machines lourdes et de grande taille.

Parfois, les entreprises sont obligées de renoncer à des interventions qui seraient rentables, simplement parce qu'il n'y a pas assez d'espace dans la salle électrique. Parfois, des travaux d'extension coûteux doivent être planifiés, peut-être sur une longue période, perdant un temps précieux en termes d'efficacité et d'économies.

Le client est une grande blanchisserie industrielle, spécialisée dans l'assainissement des vêtements de travail également dans le domaine de la santé, sujet d'une grande sensibilité et urgence en ce moment particulier.

Pour améliorer l'efficacité et la qualité énergétique de leur système, un équipement ENERSOLVE de 315 kVA a été proposé et choisi, mais malheureusement il n'y avait pas assez d'espace dans la salle électrique. L'efficacité énergétique est une préoccupation assez récente et les systèmes électriques existants ne sont souvent pas préparés pour accueillir ce type d'équipement.

Les techniciens d'Ortea ont trouvé une solution à ce problème critique, en proposant l'équipement dans une configuration IP55 pour l’installation en extérieur, donnant au client la possibilité de l'installer à l'extérieur du bâtiments sous un auvent.

De plus, le système de correction du facteur de puissance de la blanchisserie étant obsolète, le ENERSOLVE a également été équipé d'un système de correction automatique du facteur de puissance intégré de 70kvar.

L'ensemble de l'intervention bénéficie du taux réduit d'impôt de l'Industrie 4.0.

Toute la gamme ENERSOLVE peut être équipée d'un système de correction du facteur de puissance intégré et elle peut être fournie en configuration IP54/55 pour l’installation en intérieur, pour des environnements internes «difficiles» ou pour l’installation en extérieur.

Lire plus

Transformateur d'isolement: surveillance et sécurité maximale

Le transformateur d'isolement est un élément important pour la qualité de l'alimentation d'un système BT.

L'installation d'un transformateur d'isolement en amont de votre réseau vous permet d'isoler galvaniquement les charges connectées en aval du transformateur de tout ce qui se trouve en amont et, par conséquent, de les protéger des perturbations affectant le réseau, en particulier des surtensions transitoires et des perturbations conduites.

Les transformateurs d'isolement sont utilisés dans les systèmes de télécommunication, les centres de données, les applications sensibles en termes de sécurité pour la communauté, comme les bases militaires.

Dans les cas où la continuité de fonctionnement du transformateur d'isolement est un facteur décisif, la surveillance et, par conséquent, la communication des paramètres permettant d'évaluer son état de «santé» deviennent pertinents.

L'exemple suivant concerne un transformateur fourni à une agence d'État de la région du Golfe.

Nous avons proposé et fabriqué un transformateur équipé de:

  • Instrument de mesure et de contrôle de la température avec fonctions de communication.
  • Sondes pour lire les températures à l'intérieur du transformateur et la température ambiante.
  • Transmission de données avec protocole Modbus via le port RS485.
  • Protection par disjoncteur.
  • Surveillance du fonctionnement et de l'état des ventilateurs.

Cette solution permettra au client de surveiller l'état du transformateur et de recevoir des informations en temps réel sur l'état de ses accessoires et alarmes, en cas de phénomènes en dehors de sa plage de fonctionnement.

La solution Ortea pour un client très exigeant!

Lire plus

ODYSSEY: réponse hyper-rapide

La production de stabilisateurs statiques modèle ODYSSEY progresse rapidement. La gamme ODYSSEY est en production depuis quelques années maintenant et s'impose sur le marché mondial grâce à ses caractéristiques techniques et à la qualité qui ont toujours distingué les produits ORTEA.

Lorsque la rapidité de réponse devient une exigence indispensable, par exemple dans le cas d'ordinateurs, d'équipements de laboratoire, de bancs de mesure, d'instruments médicaux, de machines à commande numérique, etc., le régulateur statique est indispensable.

Les stabilisateurs statiques ODYSSEY sont disponibles pour des puissances de 80kVA à 4000kVA, avec variation de la tension d’entrée ±15%, ±20%, ±25% et ±30%.

Dans les stabilisateurs statiques ODYSSEY, la compensation des fluctuations de la tension d’entrée est gérée par une technologie de double conversion. Le système de contrôle traditionnel est remplacé par des convertisseurs qui génèrent la tension nécessaire lorsque le système de contrôle détecte une variation.

La caractéristique principale de cette configuration est sa vitesse de réponse (<3 msec), qui assure la correction en temps réel et la stabilité de la tension fournie à la charge.

La double conversion assure également l’isolation des perturbations et des distorsions du réseau. Grâce à des condensateurs électrolytiques appropriés, il est possible de fabriquer des machines de grande puissance.

Un écran tactile multilingue de 10” situé sur le port avant sert d’interface utilisateur. En naviguant dans les menus disponibles, il est possible de surveiller toutes les données électriques et d'ajuster les paramètres de réglage.

L’interface est équipée d’un port de communication Ethernet qui, via un “client” dédié, permet une surveillance à distance (sur demande). La communication avec le système de commande peut également être établie via RS485 en utilisant le protocole Modbus TCP/IP.

Lire plus

SIRIUS ADVANCE… tout simplement le top!

Ces deux stabilisateurs de tension SIRIUS ADVANCE 3200kVA ±20%, destinés à être installés au Ghana en aval des transformateurs MT/BT d'un système de distribution d'énérgie avec production à partir de centrales hydroélectriques, sont en train d’être terminés.

Les SIRIUS ADVANCE augmentent considérablement la #qualité de l’énérgie d'un système, car ils combinent un stabilisateur de tension avec un système de correction du facteur de puissance. De plus, ils sont équipés d’un kit de protection totale, qui comprend un disjoncteur automatique en entrée, un commutateur de by-pass avec disjoncteur automatique interbloqué et un disjoncteur automatique de sortie motorisé interbloqué en sortie. Le tout dans un seul appareil!

Les stabilisateurs de tension haut de gamme SIRIUS ADVANCE sont disponibles en standard de 60kVA à 4000kVA et avec différentes plages de tension d'entrée : ±15%, ±20%, ±25%, ±30%.

Le contrôle et la stabilisation effectués sur la vraie valeur efficace des trois tensions de phase (true RMS), sont réalisés par un microprocesseur DSP bidirectionnel sous la supervision d’un troisième microprocesseur “bodyguard”, fonctionnant un logiciel numérique développé spécifiquement pour Ortea.

L'autotransformateur variable colonnaire à rouleaux (conception ORTEA - sans contacts glissants, soumis à une forte usure) est solide et très fiable.

L'interface utilisateur se compose d'un écran tactile multilingue de 10" équipé d'un port RS485. L'écran affiche tous les paramètres éléctriques (tension, courant, puissance active, etc.) et également toutes les informations concernant les modes de fonctionnement (marche/arrêt, limites de régulation de tension, augmentation/diminution de la régulation de tension, etc.) et les alarmes (tension minimale et maximale, courant maximum, surchauffe, etc. ).

Un panneau avec le régulateur de puissance réactive RPC8BGA est installé pour gérer la partie correction du facteur de puissance. Conçus pour fournir le facteur de puissance souhaité, tout en minimisant l'usure des batteries de condensateurs, les SIRIUS ADVANCE sont précis et fiables en termes de mesure et de contrôle et faciles à installer.

Voici quelques chiffres :

  • Puissance : 3200kVA
  • Tension d’entrée : 415V ±20%
  • Tension de sortie : 415V ±0,5%
  • Courant nominal : 4452A
  • Courant d’entrée max : 5565A
  • Measures : 7400x2000x2400mm
  • Poids : 14.000kg
Lire plus

MULTImatic FD25: fabriqués sur mesure !

On a enfin terminé la fabrication de 2 systèmes spéciaux de correction du facteur de puissance avec selfs de blocage MULTImatic FD25. Les deux unités seront installées dans une grande usine automobile du sud de l'Europe, où sont développées des activités de recherche et développement de pneumatiques spéciaux.

Les systèmes, chacun d'une puissance de 750kvar/400V, ont été entièrement réalisés sur mesure, afin de reproduire fidèlement les deux unités précédemment installées qu'ils remplaceront.

Grâce aux condensateurs indestructibles en papier bimétallisé et aux robustes selfs de blocage installés à bord du MULTImatic FD25 (Fd = 180Hz), les courants harmoniques du système ne seront pas un problème !

En fait, le courant est souvent affecté par la distorsion dans les installations industrielles. Cela peut entraîner deux types de problèmes:

  • contrainte sur les condensateurs à bord, qui ont tendance à surchauffer en raison des courants harmoniques qui les traversent, en raison de leur impédance progressivement plus faible à mesure que les courants harmoniques augmentent
  • résonance avec le transformateur MT/BT qui alimente le système. La résonance devient plus probable lorsque le rapport entre la puissance réactive (kvar) du système de correction du facteur de puissance et la puissance apparente (kVA) du transformateur augmente

Pour surmonter ces problèmes, on utilise des systèmes de correction de facteur de puissance avec selfs de blocage. Les selfs installés à bord doivent également être d'excellente qualité, ainsi que les condensateurs. Nos selfs sont conçus et fabriqués par ORTEA, pour garantir la qualité et la fiabilité du produit fini. Les réacteurs sont calculés pour obtenir une fréquence de désaccord de 180 Hz.

Lire plus

Gros stabilisateurs? Grandes opérations de chargement!

Lorsqu'il s'agit de "gros" stabilisateurs, tels que ces deux SIRIUS 3200kVA, leurs dimensions et poids sont également "gros": chaque colis mesure 6500x2160x2770mm et pèse 14.600kg. En conséquence, les opérations de chargement nécessitent également l'utilisation de grues extra-larges.

Puisque on parle de chiffres, voici ceux relatifs à ces deux SIRIUS 3200kVA avec plage de tension d'entrée ± 20% :

• Puissance: 3200kVA \ • Tension d'entrée: 400V ± 20% \ • Tension de sortie: 400V ± 0,5% \ • Courant nominal: 4619A \ • Courant d'entrée max: 5774A \ • Mesures: 6200x2000x2400mm\ • Poids: 12,600 kg

Les stabilisateurs de tension haut de gamme du modèle Sirius sont disponibles de 60kVA à 6000kVA et avec réglage ± 10%, ± 15%, ± 20%, ± 25%, ± 30%, + 15 / -35% et + 15 / -45%.

Le contrôle et la stabilisation réalisée sur la vraie valeur efficace des trois tensions de phase ( true RMS ), sont réalisés par un microprocesseur DSP sous la supervision d’un troisième microprocesseur ( bodyguard ), tous avec un logiciel numérique développé spécifiquement pour Ortea.

Le régulateur de tension est en colonne avec le système Ortea à rouleaux sans parties avec friction ( usure ) et est solide et fiable.

L'interface utilisateur se compose d'un écran tactile multilingue de 10 " équipé d'un port RS485. L'écran affiche toutes les informations relatives aux paramètres ( tension, courant, puissance active, etc. ) et également toutes les informations concernant chaque mode de fonctionnement ( marche / arrêt, limites de régulation de tension, augmentation / diminution de la régulation de tension, etc. ) et toutes les alarmes ( tension minimale et maximale , courant maximum, surchauffe, etc. ).

Lire plus

Charges déformantes : la solution !

Fourniture de 11 systèmes automatiques de correction du facteur de puissance ICAR MULTImatic FH20 de 420 kvar chacun à 400V avec selfs de blocage et 9 systèmes fixes de correction de facteur de puissance MICROfix FH20 de 50 kvar chacun à 400V, pour une puissance totale de 5070 kvar.

Le client est une grande installation logistique (plus de 150 000 mètres carrés avec 130 quais de chargement) spécialisée dans le marché du «luxe», située aux portes de Milan, ville où le luxe est chez soi …

Centrales de grande puissance (environ 12 MW installés) avec une grande attention à la sécurité, compte tenu de la particularité des marchandises «traitées».

Les charges sont principalement des éclairages nouvelle génération, des climatisations inverter, des équipements électroniques: des charges fortement déformantes, qui ont besoin de systèmes robustes de correction du facteur de puissance avec selfs de blocage, comme le MULTImatic FH20, qui se caractérisent par une fréquence de blocage de 180Hz, grâce au dimensionnement généreux du leurs selfs.

La qualité de l'énergie est essentielle pour garantir une continuité de service absolue à ce type d'installations. Et cet objectif n'est pas facile à atteindre: la longueur totale des câbles et les chutes de tension qui en découlent, la sensibilité de nombreux utilisateurs, les courants harmoniques … des problèmes qu'il faut garder sous contrôle. Les systèmes de correction de facteur de puissance avec selfs de blocage évitent le risque de résonances, qui pourraient provoquer une amplification des #harmoniques, avec une détérioration conséquente de la qualité de l’alimentation.

Lire plus

MULTImatic FH20 : quand les choses se compliquent !

Cette fourniture comprend 6 systèmes de correction du facteur de puissance MULTImatic FH20 de 460kvar chacun à 400V, pour un total de 2 760kvar.

L'usine est un grand bâtiment utilisé comme plateforme logistique avancée, l'un des plus grands du nord-est de l'Italie (près de 200 000 m2 couverts, dont 140 000 m2 pour le stockage robotisé, 65 quais de chargement).

La puissance installée est énorme : 8MW, une valeur qui fait penser plus à une industrie qu'à un site logistique !

Les charges comprennent un éclairage de nouvelle génération, des climatiseurs inverter, des équipements électroniques, des systèmes de manutention robotisés : des charges fortement déformantes, qui nécessitent l'utilisation de systèmes de correction du facteur de puissance à usage intensif avec des selfs de bloc, comme le MULTImatic FH20, qui se caractérisent par un réglage fréquence de 180Hz , grâce au dimensionnement généreux de ses selfs de bloc anti-harmoniques.

La qualité de l'énergie est essentielle pour garantir une continuité de service absolue à ce type d'installations. Et ce n'est pas facile à obtenir : l'énorme longueur totale des câbles et les chutes de tension qui en découlent, la sensibilité de nombreux utilisateurs, la distorsion du courant… des problèmes qu'il faut garder sous contrôle. Un système de correction du facteur de puissance désaccordé permet d'éviter le risque de résonances , qui pourraient provoquer une amplification des #harmoniques, avec une détérioration significative de la qualité de l'énergie.

Et le tout dans un souci d'efficacité énergétique : l'ensemble de l'installation est certifié «BREEAM Very Good»… également grâce au système de correction du facteur de puissance ICAR.

Lire plus

Tout le monde dit qu’ils peuvent les faire… ORTEA les fabrique vraiment !

Les grands courants (courant maximum à l'entrée 5774A) entraînent la création de composants extra-larges, et donc de grandes barres, de gros transformateurs, de grands régulateurs … au final: de grands stabilisateurs de tension.

Cette paire de stabilisateurs de tension de modèle Sirius de 3200 kVA avec une régulation de ± 20% est destinée à stabiliser la tension d'une grande banque nigériane.

Donnons quelques chiffres:

  • Puissance: 3200kVA
  • Tension d'entrée: 400V ± 20%
  • Tension de sortie: 400V ± 0,5%
  • Courant nominal: 4619A
  • Courant d'entrée max: 5774A
  • Mesures: 6200x2000x2400mm
  • Poids: 12,600 kg

Les stabilisateurs de tension haut de gamme du modèle Sirius sont disponibles de 60kVA à 6000kVA et avec réglage ± 10%, ± 15%, ± 20%, ± 25%, ± 30%, + 15 / -35% et + 15 / -45%.

Le contrôle et la stabilisation réalisée sur la vraie valeur efficace des trois tensions de phase ( true RMS ), sont réalisés par un microprocesseur DSP sous la supervision d’un troisième microprocesseur ( bodyguard ), tous avec un logiciel numérique développé spécifiquement pour Ortea.

Le régulateur de tension est en colonne avec le système Ortea à rouleaux sans parties avec friction ( usure ) et est solide et fiable.

L'interface utilisateur se compose d'un écran tactile multilingue de 10 " équipé d'un port RS485. L'écran affiche toutes les informations relatives aux paramètres ( tension, courant, puissance active, etc. ) et également toutes les informations concernant chaque mode de fonctionnement ( marche / arrêt, limites de régulation de tension, augmentation / diminution de la régulation de tension, etc. ) et toutes les alarmes ( tension minimale et maximale , courant maximum, surchauffe, etc. ).

Lire plus

Ortea SpA et Covid-19 : informations

Vu l'urgence sanitaire mondiale Covid-19, ORTEA SpA a immédiatement agit pour contrôler et adapter les mesures de prévention et de protection conformément aux indications des autorités sanitaires nationales visant à préserver et à protéger la santé de ses employés, à prévenir la propagation du virus au sein de la population et à assurer la continuité de la production de biens et de services au profit de ses clients.

A l'heure actuelle, bien qu'elle ne soit pas exempte de difficultés objectives dans l'approvisionnement des composants, il n'y a pas de signes qui pourraient nuire à une continuité sereine des activités de production et, en outre, nous sommes confiants de parvenir à la meilleure protection possible de la santé des personnes qui entrent en contact avec ORTEA SpA (collaborateurs internes ou externes, clients, fournisseurs et partenaires).

Ortea SpA a toujours essayé d'offrir à ses clients et partenaires un service efficace et d'établir un réseau de relations consolidées, également d'un point de vue humain.

Dans l'avenir immédiat, il ne sera pas possible de voyager, mais l'urgence nous apprend à travailler autrement, en profitant des nouvelles technologies numériques. À cette fin, Ortea SpA est en train d'acquérir tout le savoir-faire nécessaire pour poursuivre ces relations, même à distance, avec une série d'initiatives de formation et de mise à jour technique et commerciale.

En nous donnant rendez-vous pour une nouvelle étreinte dès que possible, nous saisissons cette occasion pour rendre hommage à la résilience de nos partenaires et fournisseurs au cours de ces mois difficiles et les remercions d'avance pour leur soutien qui nous permettra de continuer à concevoir, mettre en œuvre et commercialiser des solutions innovantes.

Lire plus

Communiqué de presse ORTEA SpA: nomination d'un nouveau PDG

Ortea Spa, fournisseur mondial de systèmes électriques innovants et de solutions de qualité d'énergie, a le plaisir d'annoncer la nomination de M. Massimiliano Scarpellini au poste de PDG.

Ortea Spa, avec son portefeuille de marques, Ortea, Icar, Enersolve et Italfarad, sert des clients dans plus de 90 pays sur les six continents du globe grâce à une large offre dans différents segments tels que les stabilisateurs de tension, les transformateurs, les compensateurs de trous de tension, la correction du facteur de puissance, les dispositifs d'efficacité énergétique et les filtres actifs.

Massimiliano Scarpellini a une expérience dans des rôles de gestion d'entreprises industrielles dans différents secteurs, avec une attention particulière pour la technologie, l'innovation et les opérations multinationales. Il a récemment occupé les fonctions de " vice-président des opérations ", " vice-président du développement commercial " et " directeur des opérations " dans des entreprises de premier plan dans le domaine de la production de composants électroniques.

" Les marques et les activités d'Ortea jouissent d'une énorme crédibilité sur le marché, d'une flexibilité unique, d'offres innovantes et d'une expertise opérationnelle assurée ", a déclaré M. Scarpellini. " Je suis enthousiaste à l'idée de rejoindre l'équipe Ortea et j'ai hâte de travailler avec notre staff, nos clients et nos partenaires dans le monde entier pour développer nos forces et mener l'entreprise vers des sommets de réussite encore plus élevés ".

Ortea propose une approche innovante de l'industrie de la qualité de l'énergie, en fournissant des produits "premium" et des solutions innovantes dans le monde entier. Ortea croit en la croissance par la collaboration avec ses clients, le développement de produits innovants et la fourniture de solutions d'excellente de la qualité énergétique à l'échelle mondiale.

Lire plus

Harmoniques: Filtre actif ou passif?

Dans les installations électriques industrielles et de services, il y a beaucoup de charges non linéaires (Inverter, machine à souder, électronique de puissance, illumination non conventionnelle, presses, fours, etc…) qui par nature provoquent la déformation du courant et par conséquent créent des problèmes à l’installation à savoir :

  • Vieillesse précoce des composantes à cause des sollicitations thermiques et mécaniques.
  • Interruptions incontrôlées
  • Défaillances des cartes électroniques
  • Mal fonctionnement des appareils sensibles (ordinateurs, machines à contrôle numérique etc..).
  • Problèmes de fiabilité des onduleurs.
  • *

Endommagement des batteries de compensation et parties capacitives etc…

Souvent la présence des harmoniques de courant dans le réseau met en difficulté les transformateurs MT/BT et ceci se traduit par des distorsions de la tension qui amplifient les problèmes déjà décrits.

La solution pour les harmoniques sont les filtres qui peuvent être soit passifs soit actif. Il y a une différence importante entre les deux types.

Filtre Actif.

Il peut compenser plusieurs harmoniques en même temps (jusqu’à la 50eme)

Pas de saturation ni de surcharge.

N’est pas influencer par le réseau environnent (capacitive, inductance)

N’a pas une nature capacitive.

Il est très flexible et peut viser quelques harmoniques d’une manière sélective.

Peut faire la compensation sur des charges très rapides.

Peut compenser le déséquilibre de charges.

Peut être mis en parallèle si les besoins de compensation augmentent.

Il s’adapte à une charge partielle.

Filtre passif.

Peut compenser seulement les harmoniques pour lesquelles il est accordé.

C’est difficile de faire des systèmes passifs pour compenser différentes harmoniques.

Peut être saturé ou surchargé.

Il est influencé par le réseau environnent (capacitive, inductance)

Est de nature capacitive et influence le cos phi.

Il ne s’adapte pas si les charges harmoniques augmentent ou diminuent.

Il est soit ON soit OFF où bien maximum a gradins.

Lire plus

LES TROIS CAUSES PRINCIPALES DE LA MAUVAISE QUALITÉ DE L’ÉLECTRICITÉ

La qualité de l’électricité attire une attention croissante dans l’industrie de l’électricité. Le consommateur d’électricité a besoin d’une certaine qualité d’électricité, mais les charges peuvent avoir un impact négatif sur le système électrique et sont donc soumises à une évaluation de la qualité. Fondamentalement, la qualité de l’électricité est liée à l’interaction entre le système électrique et la charge et tient compte à la fois de la qualité de la tension et de l’électricité.

Les conséquences possibles d’une mauvaise qualité de l’électricité qui affectent les coûts de l’entreprise sont:

  • Coupures d’électricité (commutateurs de relais, grillage du fusible).
  • Panne ou non fonctionnement de la machine.
  • Surchauffe des machines (transformateurs, moteurs, etc.), ce qui entraîne une réduction de la durée de vie.
  • Dommages aux équipements sensibles (des ordinateurs, des systèmes de contrôle de la chaîne de production, etc.).
  • Erreurs dans la communication électronique.
  • Augmentation des pertes du système de distribution.
  • La nécessité d’une mise à niveau excessive du système pour faire face à des contraintes électriques supplémentaires, entraînant une augmentation des coûts d’installation et d’exploitation.
  • Le scintillement de l’éclairage

L’interruption de la production due à ces impacts de l’électricité de faible qualité entraîne des coûts élevés en raison de la perte de production et des déchets associés. En ce qui concerne le secteur industriel, les coûts estimés dus à la mauvaise qualité de l’électricité représentent 4% du chiffre d’affaires (Source: Studio Leonardo Energy). L’impact de la décomposition de la production est plus important dans les entreprises à production continue.

Parmi les principales causes de l’électricité de mauvaise qualité en basse tension sont:

  • Variations de tension, car l’équipement fonctionne moins efficacement.
  • La pollution harmonique, qui exerce une pression supplémentaire sur les réseaux et les systèmes, ce qui les rend moins efficaces.
  • Puissance réactive excessive, car elle utilise la puissance d’un système qui ne peut pas être utilisé.

Les solutions varient pour chaque cause. Les variations de tension peuvent être réduites par un stabilisateur de tension qui assure la tension de sortie nominale. La productivité réduite, la perte de données, la perte de sécurité et la défaillance de la machine ne sont que quelques-uns des problèmes causés par une alimentation instable qui peut être résolue par un stabilisateur de tension.

La pollution harmonique est provoquée par de grandes quantités de consommation non linéaire (des onduleurs, des démarreurs progressifs, des redresseurs, de l’électronique de puissance, de l’éclairage sans fil, etc.). De tels dispositifs déforment le courant électrique qui provoque des perturbations et des problèmes de système. Le problème de la pollution harmonique est résolu par des filtres actifs qui sont capables d’éliminer les harmoniques de courant dans le système en mesurant et en insérant le même courant, mais de la phase opposée.

La puissance réactive excessive est régulée par un système de correction du facteur de puissance qui évite non seulement les pénalités dues à une énergie réactive excessive mais réduit également le courant électrique «inutile» qui circule dans les lignes et les composants énergétiques, apportant des avantages substantiels, tels que la réduction des chutes de tension et des fuites dues à l’effet Joule.

Lire plus

CREUX DE TENSION

L’industrie moderne devient de plus en plus automatisée et la sensibilité des processus aux événements de qualité de l’énergie augmente.

Il est généralement reconnu que la qualité est un aspect important du service d’électricité. Non seulement les prix bas sont importants, mais aussi les questions de haute qualité de l’énergie pour les clients. Le prix et la qualité sont souvent des aspects complémentaires; ensemble, ils définissent la valeur que les clients tirent de la consommation d’électricité.

Si la qualité de l’électricité fournie aux consommateurs descend en dessous d’un certain niveau, les équipements ne fonctionnent plus correctement et les clients risquent de rencontrer des problèmes. Les secteurs industriels sensibles peuvent subir une perte à cause de la qualité de l’énergie jusqu’à 4% de leur chiffre d’affaires, environ 60% de ces coûts étant causés par des creux de tension et de courtes interruptions.

Le coût d’un creux de tension est généralement inférieur au coût d’une interruption, courte ou longue, mais les baisses sont beaucoup plus fréquentes. Une interruption affecte tous les services (non protégés), les creux peuvent affecter uniquement les services les plus sensibles.

De nombreuses entreprises nécessitent un conditionnement de la tension ou d’alimentation plutôt qu’une alimentation de secours par batterie, fournie par le système onduleur. Dans les cas où une alimentation de secours n’est pas nécessaire, un conditionneur de tension fournit une meilleure alimentation et des fonctions de qualité supplémentaires, telles que la protection contre les sous et surtensions, les fluctuations et les creux de tension.

De plus, la protection d’une usine entière par un onduleur, qui peut garantir l’immunité aux creux, peut être très coûteuse, en raison des coûts des batteries et de la maintenance.

La bonne solution est le compensateur des creux de tension.

Qu’est-ce que c’est les creux de tension?

Un creux de tension est une réduction à court terme ou une perte complète de la tension nominale. En général, l’affaissement de la tension se produit lorsque la tension nominale diminue entre 10 et 90% de la tension nominale pendant un demi-cycle à une minute. Il y a deux causes principales de creux de tension; démarrage de grandes charges soit sur le site affecté soit par un consommateur sur la même ligne ou bien une panne sur d’autres branches du réseau.

Les moteurs, y compris les variateurs de vitesse, sont particulièrement sensibles.

Les équipements de traitement et de contrôle des données sont également très sensibles aux creux de tension et peuvent subir des pertes de données et des temps d’arrêt prolongés.

Importance des creux de tension

Plus l’équipement est moderne et plus l’électronique est requise, plus les problèmes causés par l’affaissement de la tension sont graves. Avec le nombre croissant de sources d’énergie régénératives, les baisses d’énergie, les fluctuations et les écarts de fréquence augmentent également.

Exemple de coûts dus à des creux de tension:

  • Coûts pour le personnel improductif en raison de l’arrêt brusque du cycle de production.
  • Coûts pour les matières premières et la production perdues.
  • Les coûts pour les dommages et / ou les disfonctionnements des machines (les réparations, la location temporaire de nouveaux etc…).
  • Pénalités causées par des insuffisances contractuelles.
  • Sanctions pour dommages à l’environnement.
  • Augmentation des coûts d’assurance générale.
Lire plus


Vous inscrire à la Newsletter

L'enregistrement fut un succès

Copyright ORTEA SpA | Via dei Chiosi, 21 | 20873 Cavenago di Brianza MB ITALY | C.F. 04247100151 | P.IVA 13026720154

Privacy Policy | General sales conditions